Parc National de Phong Nah Ke Bang – nature & authenticité

Parce que nous avions très envie de nature et de grands espaces, nous avons décidé d’aller au Parc National Phong Nha Ke Bang, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Après 4 heures de route en mini-van nous arrivons dans la ville de Phong Nha. Première impression mitigée. Est-ce le mauvais temps ou  simplement la disposition du centre ville dénué de charme ? De premiers abords Phong Nha ne fait pas rêver. Une ville déserte, presque fantôme avec des restaurants, guesthouses et agences de voyage allignés les uns à côté des autres de chaque coté d’un grand axe séparé par un terre-plein. Moche ! On ne vient pas ici pour la ville, mais pour ses magnifiques formations karstiques, sa nature préservée, verte et luxuriante et ses célèbres grottes.

Dès notre arrivée, changement de climat radical, il pleut et fait vraiment très froid. On ressort les doudounes et imperméables, on utilise nos derniers pulls. Heureusement qu’on en a gardé un chacun !

Jules remet son super bonnet d’hiver. Cela contraste avec Hué où nous étions il y a encore quelques heures sous une chaleur de plomb.

La pluie tombant abondamment nous passons l’après-midi tous les trois sous les couettes à se tenir chaud devant un dessin animé. Nous trouvons notre cantine locale à laquelle nous mangerons quasi tous les jours. C’est une des choses qui ont changées depuis que nous vogageons avec notre petit bout. Nous aimons retourner au même endroit. Cela permet de tisser des liens avec les Vietnamiens qui travaillent ici et Jules se fait toujours copains avec les enfants des employés. Les rapports deviennent plus chaleureux et Jules est heureux d’y retourner à chaque fois.

Le Lendemain, nous décidons de faire le petit tour en bateau sur la rivière pour admirer les paysages sublimes de roches karstiques et découvrir l’incroyable grotte de Phong Nha.

Pour éviter que cette petite croisière vous coûte un bras, il faut attendre devant le guichet pour essayer de former un groupe avec d’autres touristes. (Le prix est pour le bateau, max 12 personnes plus l’entrée dans la grotte, il vaut donc mieux partager !) 1 heure plus tard, le groupe est constitué et nous partons découvrir une partie du parc national (prix et infos en bas de l’article).

Malgré le très mauvais temps, nous adorons ce que nous contemplons ici, ses montagnes, sa rivière et sa vie rurale et fluviale. Le long des méandres, nous apercevons des cultivateurs en pleine besogne, des femmes qui nettoient leur linge à la main sur un ponton, des chiens qui s’acharnent sur des os jetés par des vendeurs de rue. Phong Nha Ke Bang est authentique et peu touristique (en tout cas à cette saison).

Jules s’éclate sur le bateau, il fait le pitre et devient vite la mascotte de notre barque. La visite se compose d’un trajet aller et retour à moteur et la visite de la grotte se fait quant à elle à la rame.

Jules s’est endormi lorsque nous  entrevoyons l’entrée de la grotte, au bas d’une falaise impressionnante. Même si nous ne sommes pas des aficionados de grotte, il faut avouer que celle-ci nous a vraiment éblouie et impressionnée. C’était tout simplement magique. Les stalactiques, stalamictes et autres formations sont superbement mis en valeur avec les jeux de lumière. A l’intérieur, tout est calme, on avance lentement, on admire le travail de mère nature et du temps.

Nos batelières nous déposent sur un banc de sable, afin de nous permettre d’explorer la grotte à pied.

C’est une immense chambre, le plafond rocheux est très haut au dessus de nos têtes. Le bruit de nos pas ou de nos voix est étouffé, c’est étonnant.

  

Jules se réveille, et court (comme d’hab) découvrir ce nouveau terrain de jeux. Une grotte, c’est encore une première pour lui !

Nous avons aussi été très impressionnés par ces batelières qui rament pendant 3 heures avec une dizaine de passagers.

Sur le retour nous prenons toujours autant de plaisir à admirer ses formations rocheuses typiques de l’asie.

Le lendemain, nous décidons de louer un scooter pour aller découvrir le reste du parc.

Le temps ne s’y prête pas du tout mais comme cela ne va pas s’arranger les prochains jours, nous décidons d’enfiler 4 couches de vêtements et 5 pour Jules, et partons faire la boucle de 60 km.

C’est hallucinant comme le scooter à un effet soporifique sur notre fils. Il s’endort aussitôt. Alors nous, et ben on s’adapte parce que la sieste c’est sacré. Au lieu de faire des stops, nous roulons plus doucement et admirons les paysages vraiment incroyables de cette région.

Les champs fertiles laissent la place à des rivières bleue turquoise, partout des falaises, des roches en équilibre, mordillées par l’érosion. Nous traversons quelques villages typiques. Puis la végétation se densifie, pour se transformer en véritable jungle. La route n’est pas toujours en bon état, mais elle est agréable car elle est sinueuse, grimpe et descend et les panoramas sont à couper le souffle.

En été, je pense que cela vaut vraiment le coup de s’attarder ici, il y a de magnifiques balades à pieds, à vélo ou en scooter à faire et le parc. C’est un immense écrin de nature avec très peu d’infrastructures pour le moment. `

Peu de photos de cette balade de 60 km car entre tenir petit Jules et photographier, il faut choisir 🙂

Pas grave, les images sont encore dans nos têtes et pour longtemps.

Nous avons très envie de revenir dans cette région à la bonne saison.

Pendant nos 4 jours à Phong Nha nous avons dormi dans la Guesthouse Tuan Ha Hotel. Sans prétention (et sans chauffage) mais suffisant.

Nous avons été chaleureusement accueillis. Les hôtes vivent principalement dans le salon, ils ont pris Jules avec eux, les enfants ont joué avec lui, ils lui ont donné à manger, laissé regarder des dessins animés. Il était heureux notre petit homme. La barrière de la langue n’existe pas pour un môme, tout est facile avec un sourire.

Nous avions entendu beaucoup de choses négatives sur l’accueil des Vietnamiens avant notre voyage et nous sommes vraiment agréablement surpris par leur hospitalité, leur chaleur humaine, leur gentillesse et puis leurs sourires encore et toujours.

Nous n’avons qu’entraperçus une partie de ce que Phong Nha Ke Bang pouvait nous offrir, mais nous en avons vu assez pour vouloir y retourner et vous conseiller fortement d’y aller.

Ce soir, nous prenons notre premier bus de nuit avec petit Jules.

Nos hôtes nous accompagnent jusqu’au bus et demandent au chauffeur de bien nous poser devant notre hôtel à Tam Coc au petit matin. Jules étant le seul petit gars de 2 ans dans le bus, il devient la curiosité de la soirée.

L’après-midi nous avions payé un supplément pour quitter la chambre plus tard histoire que Jules puisse se reposer. Pour le bus nous avions pris 2 sièges et avons eu la chance d’en avoir 3 de disponibles à côté.

Jules était comme un fou à l’idée de dormir dans un bus, il courait, sautait et criait d’enthousiasme. Trop choux !

Nous avons ensuite regarder un petit dessin animé en famille, un bibi et Jules s’est endormi sereinement.

Les bus couchettes Vietnamiens sont vraiment extras et parfait avec un enfant.

  • Nos Coups de cœur :

– Les paysages incroyables du Parc National de Phong Nha Ke Bang

– Les grottes de Phong Nha et sa balade en barque

  • Bons plans, adresses et infos :

– Pour visiter les grottes de Phong Nha, pensez à constituer un groupe de max 12 personnes pour réduire considérablement le prix du bateau.

– Notre cantine du séjour : Bambou Restaurant et surtout leurs boulettes veggie, délicieuses.

– Louer un scooter et faire la boucle de 60 km incluant Phong Nha, Paradise Cave et Dark Cave. On trouve le plan de cette boucle partout.

  • Côté budget :

– Hébergement : 10 $  chb dbl avec pd modeste,  sdb privée (pas de chauffage) au Tuan Ha Hotel (c’est une guesthouse)

– Restaurant : de 3 à 5 $ /personne au Bambou Restaurant et environ 9 $ pour un Indien le Namaste.

– Phong Nha : 18 $ pour nous 2 (Jules gratuit)

– Scooter : 10 $ avec essence pour la journée (cher pour le Vietnam)

– Bus Hué – Phong Nha : 10 $ par personne (possible de trouver moins cher)

– Bus de nuit : Phong Nha – Tam Coc : 8 $ par personne /

départ 22h – arrivée 5h du mat

 

  • Les premières de Jules :

– Première grotte fantastique

– Premier bus de nuit

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

Une pensée sur “Parc National de Phong Nah Ke Bang – nature & authenticité

  • 12 mars 2018 à 7 h 39 min
    Permalink

    Super article ! On sait ou aller quand nous irons au vietnam 😊 Valentine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *