Hué & sa cité impériale

Bus couchette Hoi An – Hué

Pour rejoindre Hué nous prenons un bus couchette de jour.

Jules découvre cette nouveauté avec grand enthousiasme et fait rire tout le bus. Il passe du siège de maman à papa (situé au dessus) avec amusement, avant de finalement s’endormir. Le trajet de 3 heures est passé super vite et nous avons beaucoup aimé ce mode de transport, calme et reposant.

 

 

 

La ville d’Hué nous a forcément moins charmé qu’Hoi An. En même temps, dur dur de passer après un gros coup de coeur. Mais nous avons tout de même vécu 3 moments forts qui ont rendu Hué mémorable.

La visite de la Cité Impériale :

Ce lieu hors du temps tranche totalement avec la ville moderne.

Comme dans chaque lieu historique ou de culte, Jules explore, court partout et voit ces visites comme des grandes aires de jeux. Cela amuse toujours les gens et nous aussi.

 

Nous déambulons dans les petits ruelles et vieilles bâtisses au style chinois bien marqué. Nous aimons ces vieilles couleurs patinées, ces ornements finement sculptés, ces longs corridors et ces vastes places entourées de verdures.

Une belle visite qui se fait sans mal en quelques heures.

Finale de foot et l’euphorie Vietnamienne : 

La ville est à la fête, tout le monde est vêtu du drapeau Vietnamien, tee-shirt, bandeaux et peintures pour soutenir l’équipe nationale de football qui est en finale de l’U23. Les scooters et voitures sont elles aussi décorées pour l’occasion et tout le monde chante, crie, klaxonne. Quel bonheur de découvrir les Vietnamiens ainsi.

Toutes les générations sont réunies devant les écrans géants. De belles scènes de vie et des moments d’émotions que nous avons pu partager avec eux. Un souvenir que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Malheureusement le pays s’est incliné mais les vietnamiens sont restés bons joueurs et surtout très fiers du beau parcours de leur équipe. Une belle leçon ! La fête a durée de nombreuses heures encore, dans une douce ambiance.

Manger dans une petite gargote loin de tout, et être les seuls touristes :

Nous avions décidé de sortir un peu des sentiers battus histoire de découvrir l’autre côté de Vietnam, plus authentique et sympathique. Pas besoin d’aller loin pour cela. Il suffit de traverse un pont et passer de l’autre côté de la rivière. Route en terre, paysans et pêcheurs, certains discutent attablés autour d’un thé fumant, d’autres nettoient méticuleusement leur deux roues.

Les enfants cris et s’amusent et une famille complète de palmipèdes traverse le chemin devant nous sans se soucier de notre présence.

Tout le monde nous salue avec de larges sourires, amusés et semble-t-il ravis de nous voir ici. Nous nous baladons dans les petites ruelles, à l’affut de belles situations de vie et demandons à quelques locaux si nous pouvons les prendre en photos. Un moment d’échange et d’émotion particulièrement intéressant et intense.

Jules attire comme à son habitude les exclamations de joie et de curiosité, parfois très sonores !

Pour déjeuner, nous décidons de nous arrêter dans une petite gargote.

En rentrant, tout le monde nous regarde et se demande ce que l’on fait là ?

Ici pas de carte en anglais, pas de carte tout court d’ailleurs. Alors on scrute les tables voisines, amusées par notre présence et nous prenons comme eux. Pendant que la cuisinière prépare le repas, Jules s’amuse avec ce qu’il trouve et c’est le pot de sucre qui en fera les frais et se renversera partout autour de notre table, nous voilà fichés !

Nous goûtons une spécialité d’Hué, le Com Hen.

Servis dans de petits bols, avec un bol d’eau chaude salée à côté. Du coup, ne sachant pas quoi faire de cette eau, nous la rajoutons dans le plat au fur et à mesure. Ce qui au vue des rires des autres convives ne devait pas être la bonne façon de manger ce plat. Lorsque que nous commandons notre 2ème bol, la cuisinière nous montre comment faire. L’eau salée se boit et ne se met pas dans le bol.

Nous prenons 5 bols pour nous 3 pour moins de 2 $ et c’était super super bon. Une de nos meilleures découvertes culinaires au Vietnam.

On dit qu’il faut savoir se perdre pour se trouver ou trouver l’introuvable et bien c’est encore une fois bien vrai ! Cette petite escapade restera gravée dans nos mémoires, et espérons dans celles de certaines personnes que nous avons croisé.

Le week-end certaines rues sont piétonnes le soir, youpi !

Du coup on en a profité pour se balader et goûter à la street-food d’Hué. Jules pouvait courir et se défouler en toute sécurité et nous, flâner décontractés (ce qui est très bienvenu je vous avoue car le trafic monstrueux et imprévisible des grandes cités asiatiques est très anxiogène pour nous lorsque Jules souhaite marcher).

 

 

Jules s’est régalé avec des croquettes au fromage. Nous avec les frites de patates douces à la poudre « fromage chimique » mais super bon.

Puis nous avons goûté cette petite gourmandise locale à base de galettes de riz, de sucre et de choses inconnues (enfin je connais la composition en vietnamien mais cela ne vous dirait rien sans doute). Un délice !

 

Nous partons maintenant pour le Parc National Phong Nha Ke Bang en mini-van.

Prochain article : Phong Nha Ke Bang

  • Notre coup de coeur :

– La cité impériale d’Hué

  • Bons plans, bonnes adresses et infos :

– Manger un « Com Hen » ici : 17 Han Mac Tu, Hue

– Dormir au Holidays Diamond : 16 $ (demander les chambres à partir du 3ème étage) – bien placé

– Une envie d’italien ? : super restaurant Risotto, Apéro et fruits de la passion offerts avec la grande pizza (super bonne)

 

  • Côté budget :

– Restaurant : de 0,50 € le Com Hen ou street-food à 6 $ pour un bon restaurant local ou italien

– Bus couchette de jour Hoi An – Hué : 13 $ pour deux et demi

– Hôtel : 16 $ avec petit-déjeuner et salle de bain privée

– Entrée pour la Cité Impériale : 150 000 Dôngs/personne, gratuit pour Jules (environ 7 $)

  • Les Premières de Jules :

– Premier dodo en bus couchette entre les jambes de papa.

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *