Hoi An, cité colorée et lumineuse – Tra Que : Village organique & authentique

Hoi An, la colorée, Hoi An la lumineuse, Hoi An la Magique.

C’est une étape de notre tour du monde que nous attendions avec impatience.

Hoi An, notre ENORME coup de Coeur du Vietnam. Une ville chaleureuse, colorée et animée. Une ville qui devient magique la nuit tombée et tellement photogénique pendant la journée. Nous sommes restés 8 jours ici. Et tous les jours, nous découvrions quelque chose de nouveau, de beau, de touchant.
On vous emmène avec nous découvrir notre ville préférée d’Asie : Hoi An et notre magnifique rencontre avec Réhan.

REALISER SES RÊVES !

Passionnée de photos depuis l’adolescence, j’ai découvert le photographe français installé à Hoi An Réhahn, il y a plus 7 ans maintenant. J’ai été touchée par son approche photographique, sa sensibilité et ses portraits. Je voulais absolument venir à Hoi An pour voir sa galerie et son musée « Precious Heritage ». Hier en arrivant là-bas, Réhahn était là, exceptionnellement. Et là, telle une gamine groupie, les émotions m’ont submergées… Nous avons pu échanger avec lui sur la photo, les portraits, son amour pour le pays, ses projets photographiques et culturels, dont le Precious Heritage Muséum.

Un projet qu’il a commencé il y a plusieurs années, dans lequel ils souhaitent réunir les costumes des 54 ethnies vietnamiennes. Et pour cela, il part à l’aventure, à l’inconnu, à la rencontre l’autre, de son histoire, ses coutumes…

Aujourd’hui il a réussi à réunir 49 ethnies dans ce somptueux musée gratuit. On découvre les costumes oui, mais tellement plus. Ils nous racontent chaque photo, chaque moment et rend cela tellement plus vivant et touchant. Ce musée est un incontournable à Hoi An et au Vietnam.
Réhahn, est un homme humble, passionné, qui prend le temps de nous raconter ses anecdotes de voyage et quelques bouts de sa vie.

Ils nous expliquent qu’il est tombé amoureux d’Hoi An sans savoir pourquoi, mais quand il a dû partir il s’est senti triste et a eu de suite envie de revenir. Puis il est revenu à plusieurs reprises car il était parrain de 2 petites filles Vietnamiennes.

Puis il a rencontré l’amour et est tombé en amour d’Hoi An. Il a ensuite adopté ses 2 filleules et a eu 2 enfants avec sa compagne.

Son amour pour le pays s’est transmis dans la famille qui est venu elle aussi le rejoindre.

Il nous a donné envie de découvrir le Vietnam autrement et d’aller à la rencontre des gens.
Un moment magique d’une adulte réalisant un rêve.
Je suis encore toute émue en écrivant cela et heureuse de le partager avec vous.
Je suis ressortie avec une dédicace pour Le Monde selon Jules : Tour du Monde avec Bébé mais surtout avec un sourire aux lèvres impossible à enlever.

Si vous ne le connaissez pas encore, je vous invite à aller visiter sa page.

Réhahn Photography

Precious Heritage by Réhahn

La vieille ville la journée :

Entre deux averses, nous partons à pieds découvrir la vieille ville d’Hoi An, nous arrivons au moment où plusieurs rues deviennent piétonnes (de 8h à 11h30 et de 18h à 21h30).

Du jaune, du bleu, du rouge, du vert, des vieux édifices coloniaux, et des lanternes partout. La belle tient ses promesses et nous charme au premier regard.

Nous avions déjà vu Hoi An et les alentours dans des reportages et nous ne sommes pas du tout déçus par la réalité.

Une fois que l’on sort des 2 rues très touristiques. Les vieux quartiers nous dévoilent leur côté authentique. Ces vieilles batisses colorées nous racontent leurs histoires et nous invitent à flâner et à laisser nos yeux se balader un peu partout. Tout est beau ! Les gens, les rues, les murs et portes et puis on lève les yeux au ciel et on retourne en enfance avec toutes ces lanternes qui colorent le ciel bleu.

On prend de toutes petites rues sans savoir où l’on va, on se laisse bercer par la belle coloniale qui nous emmène tout droit au marché local.

Ici, nos regards se posent sur ces visages de vieilles dames ridées, que j’aime ça les rides. Elles racontent une vie, une histoire et leurs visages s’illuminent dès qu’elles esquissent un sourire.

Des scènes de vie, de vente, ici ce sont les fruits, les légumes et les fleurs qui colorent les rues et les égaient.

Nous sommes allés flâner dans Hoi An de jour, plusieurs fois, et à chaque fois, avec un nouveau regard, la découverte d’une nouvelle ruelle, toutes plus photogéniques les unes que les autres.

Puis nous avons découvert l’autre Hoi An, celle qui se fait belle le soir, qui se pare de ses plus belles lumières pour nous éblouir et nous envoûter. Et là, nous avons tous les trois enchaînés les WAHOUUUU ! « Qu’est-ce que c’est beau ! Et là regarde, t’as vu comme c’est chouette. » Sensibles comme nous sommes, nous avons été émus face à cette magie.

Alors oui, bien sûr il faut oublier la foule incroyable qui inonde les quais le soir, se mettre dans sa bulle et lever la tête au ciel pour profiter du spectacle. Une fois ne suffit pas pour goûter aux délices d’Hoi An la nuit. Là, aussi, nous découvrons des ruelles illuminées où peu de touristes s’aventurent, où le temps s’arrête et où nous aussi nous avons 2 ans et les yeux grands ouverts.

Notre curiosité nous pousse au Night Market, et là encore, les couleurs nous sautent aux yeux, entre l’artisanat de bois et de papier, la street-food odorante et les stands de souvenirs. Nous acceptons ce bain de foule pour voir toutes ces belles choses, tous ces savoir-faire (notamment la fabrication de lampions colorés), et cette belle animation.  Cela ne vaut pas le coup de manger ici car les prix sont vraiment très « touristiques ».

Par contre nous avons eu la chance de tester un soir, la succulente cuisine Vietnamienne dans toute sa splendeur à l’Ho Lo Quan restaurant. Nous hésitions à y aller à cause des prix (un peu au dessus de notre budget) mais pour notre dernière soirée, nous nous sommes laissés tenter et on a pas regretté. Des plats généreux, goutus, plein de saveurs et de textures différentes. Les pancakes Vietnamiens et les beignets d’aubergines étaient à tomber. Jusqu’ici la cuisine vietnamienne ne nous avait pas plus emballé que ça, mais ce restaurant a totalement changé la donne. 

Après ses 5 jours entre pluies, cocooning, et flâneries dans la vieille ville, on décide de suivre les conseils de Réhahn et de sortir découvrir les environs et plus spécialement Tra Que, ce petit village 100 % bio. Ils cultivent dans le plus pur respect de la terre et leurs légumes nourrissent les écoles du village.

Entre rizières, terres fertiles, et sourires à n’en plus finir, on comprend tout de suite pourquoi le célèbre photographe français a décidé de poser ses valises ici.

Une balade verte, sereine et authentique que l’on a adoré faire à vélo tous les trois.

Il y a peu de touristes encore pour le moment et les habitants sont super contents de nous voir et certains très heureux d’être pris en photo.

Ils commencent tout juste à développer quelques activités pour les touristes comme la balade en buffle d’eau, en « basket » sur l’eau, cours de cuisine organique avec les produits du jardin ou encore cours de jardinage.

Nous n’avons rien fait de cela, juste se balader, rencontrer les jardiniers, croiser les habitants, échanger des sourires.

Nous avons ensuite bifurqué après le pont et pris la première petite rue à gauche nous amenant au bord de la rivière. Et là, plus aucuns touristes, des habitants curieux, très chaleureux et des sourires encore et toujours. Que du bonheur !

Vous l’aurez compris Hoi An et Tra Que sont nos gros coups de coeur depuis notre arrivée. Nous sommes restés ici 8 jours mais nous aurions pu rester le double.

Pour rendre notre séjour plus que parfait, nous avions suivi les conseils d’une autre famille tourdemondistes : la famille Cassaflo et avons logé à : Horizon 2 Villa qui se situe à 1,5 km du centre historique, loin de l’agitation, tenu par une gentille et très serviable petite famille. Le petit plus, ils ont une piscine et ça les enfants adorent. Nous en avons peu profiter à cause du temps, mais c’est quand même sympa. Nous avons eu les vélos à notre disposition gratuitement et avec un siège bébé. Le top !

  • Nos Coups de Coeur : 

TOUT !!!

– La vieille ville d’Hoi An jour et nuit

– La rue derrière le pont japonais (faire le tour pour ne pas payer le pont)

– La rue de Precious Heritage Museum

– Precious Heritage Museum

– Tra Que Vegetable Village et alentours.

 

  • Nos Bons Plans, infos et adresses : 

– Café 43 : Pas cher proposant des bons plats Vietnamiens, simples et assez copieux. (le plat de riz blanc est à 7000vdg, soit 30 centimes €)

– Restaurant Ho lo Quan : délicieux, goûtez les Vietnamese Pancakes et les beignets d’aubergines.

– La visite du Precious Heritage Museum : GRATUIT

– Notre Homestay : Horizon 2 Villa, ils sont adorables, 14 $ la chambre avec grand lit, petit-déjeuner et piscine.

 

  • Côté budget : 

– Hébergement en Homestay : 14 $

– Restaurant : De 3 à 6 $ par personne pour les restaurants

– Street-food : Par exemple un paquet de frites à la poudre de Fromage : Moins d’1 $

– Taxi : compter entre 11 500 Dong et 15 000 Dong le kilomètre

– Vélo : gratuit avec notre homestay

 

  • Les premières de Jules : 

– Première sortie en K-Way

– Premier gros dodo tout mignon sur l’épaule de papa dans les rues d’Hoi An

– Premières frites de patates douces saupoudrées de fromage

 

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

2 pensées sur “Hoi An, cité colorée et lumineuse – Tra Que : Village organique & authentique

  • 12 février 2018 à 16 h 54 min
    Permalink

    Hey coucou les z’amis, cette ville à l’air dingue, effectivement ! Pouvez vous nous contacter par WhatsApp, tout est bloqué de notre côté, et on a envie de vous donner des News ! Bisous chinois les birmans !

    Répondre
    • 15 février 2018 à 5 h 00 min
      Permalink

      Coucou, Oui, en tout cas nous on a adoré ! On vient de vous rajouter sur whats app avec le téléphone de Guillaume. J’espère que ça va marcher. Hâte de lire de vos nouvelles. bisous

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *