Can Tho et le Delta du Mékong

Un taxi pour l’embarcadère, un bateau de trois heures, une heure d’attente et un bus de trois heures pour enfin arriver au coeur du Delta du Mékong.

Can Tho n’a pas de charme, c’est une grosse ville bruyante, sale et moderne à l’asiatique. Mais son emplacement est idéal pour aller sur les marchés flottants et pour prendre l’avion pour la suite de notre voyage.

Deux raisons qui nous ont poussé à faire ce stop ici.

Nous arrivons dans une guesthouse au milieu d’un quartier non touristique. Ny, nous accueille tout sourire en pyjama de soie Chanel ! On adore ! Le tout dans un anglais très correcte !

Cela nous a agréablement surpris car au Vietnam beaucoup de personnes ne parlent pas la langue de Shakespeare, même dans les établissements touristiques et commerciaux, à l’inverse du Cambodge.

Nous partons explorer les alentours avant la nuit, petit tour au marché à côté de chez nous pour acheter de la street food et hop au dodo. Demain on se lève tôt.

5h sur le pont pour aller au marché flottant de Cai Rang. Notre hôte a organisé le tour pour nous. Le taxi est venu nous chercher à 5h30. Nous a emmené jusqu’à notre barque et notre aimable batelière. Elle nous tend  notre petit-déjeuner dans un sac. Il fait encore nuit, lorsque l’on largue les amarres, c’est une ambiance étonnante et un peu hors du temps. Nous sommes les chanceux spectateurs de la vie qui s’éveiller sur l’eau, le départ de quelques pêcheurs, le retour d’autres marins, les quais qui prennent doucement vie.

Pendant ce temps Jules dort sur moi dans le porte-bébé.

30 minutes plus tard alors que le jour commence tout juste à se lever nous arrivons au coeur de l’animation : le marché flottant de Cai Rang.

En partant de nuit, cela évite de se retrouver avec des dizaines de gros bateaux à moteur qui enlèvent un peu du charme du marché.

Nous observons la vie sur les bateaux. Ils font tout dessus, ils vivent dessus, mangent, dorment, font leurs commerces, de vraies petites maisons flottantes. Et puis il y a les petits bateaux en bois que les batelières dirigent avec dextérité en utilisant un pied ou une jambe.

On assiste à de jolies scènes de vie, des petits déjeuners pris sur le pont, un homme qui peigne sa longue chevelure, une pause clopes avant la négociation, des femmes s’affairent à tailler des ananas…des regards, des sourires, des salutations polies.

Dans cette joyeuse agitation, notre batelière nous offre un café acheté sur barque qui nous a accosté. C’est au milieu des bruits de moteur et des cris des vendeurs que petit Jules décide de se réveiller doucement avec un petit bibi.

Avec lui, les échanges avec les Vietnamiens deviennent tout de suite tellement plus chaleureux. Il fait coucou, et beaucoup lui répondent avec enthousiasme, étonnés d’apercevoir un petit blondinet malicieux sur ce frère esquif. Il faut dire que nous n’avons pas croisé un seul autre enfant, hormis les petits vietnamiens qui vivent sur le fleuve.

Après cette immersion fluviale, nous allons découvrir la fabrique de nouilles de riz. Nous sommes étonnés de découvrir que celles-ci sont fabriquées à partir des grandes galettes de farine de riz. Cuites à la vapeur, puis séchées à l’air libre sur des nattes.

Elles sont ensuite passées dans cette machine qui les couper.

Pour ressortir ainsi :

En repartant notre batelière nous offre une galette aux bananes et un ananas que nous dégustons avec plaisir.

Fabrication des galettes de bananes

Elle est adorable, chaleureuse et tellement souriante. Nous parlons en signe et mime, pas facile mais ça fonctionne !

Nous finissons notre excusion vers 9h et rentrons à l’hôtel avec grosse envie de dodo. Jules et moi reprenons notre nuit jusqu’à 12h.

Une fois réveillés, nous partons découvrir une partie de la ville de Can Tho à pieds. On doit bien avouer, on n’est pas du tout tombé sous le charme de cette ville. Il y a tout mais rien de charmant. Nous allons jusqu’aux quais, toujours plus sympa. Nous allons ensuite grignoter un bout au café lotus qui se trouve  au bord de l’eau. Un lieu paisible à l’accueil 3 étoiles où l’on peut tranquillement observer la vie sur le fleuve.

La serveuse a même trouvé un super jouet pour occuper Jules et lui faire une petite aire de jeu rien que pour lui.

Nous rentrons ensuite à pieds et nous arrêtons dans une petite boulangerie pour acheter notre repas du soir et le petit-déjeuner du lendemain. Une option petit budget qui est la bienvenue, car l’excursion matinale n’était pas donnée et on prend l’avion le lendemain.

Delta du Mékong – Can Tho

Notre étape à Can Tho n’aura pas duré longtemps mais nous avouons ne pas avoir eu envie de rester plus longtemps car nous avons hâte de découvrir Hoi An. Cette ville qui me fait rêver depuis plusieurs années.

Nous prenons donc un vol le lendemain matin avec Vietjetair.

Une compagnie low cost au top. Pas de retard, enregistrement nickel et tout petit prix. 1h30 plus tard nous sommes à Da Nang à côté d’Hoi An.

Prochaine article : Hoi An 

 

  • Côté Budget :

– Hôtel : 8 $

– Taxi : hôtel – embarcadère Phu Qhoc : 9$

– Bateau : Phu Qhoc – Rach Gia : 15 $ / personne  (2h30)

– Bus : Rach Gia – Can Tho : 5 $ /personne (3h)

– Taxi : Gare routière Can Tho – hôtel centre : 5 $

– Street-food : dès 0,50 $

– Avion : Can Tho – Da Nang : 80 $ pour nous 3 et 2 bagages en soute.

– Excursion marché flottant, canaux, et fabrication de nouilles : 15 $ par personne (inclus petit-déjeuner et taxi aller-retour)

  • Bons plans, adresses et infos :

– Hôtel : Nam Thanh Binh Hostel à 8 $ la nuit, Ny, notre hôte était super sympa, parlait très bien anglais et était toujours aux petits soins avec nous. Linge propre à 2$ le kg.

– Café Lotus : sympa pour aller boire un verre ou manger un bout car juste au bord de la rivière. Une jolie vue et un personnel très pro et sympa.

Sinon pas de bons plans, car nous avons principalement mangé de la street-food et des nouilles chinoises dans notre chambre avec notre bouilloire.

Avion : Notre vol avec Vietjetair s’est super bien passé. Vraiment pas cher du tout et très très rapide.

  • Premières de Jules :

– Premier réveil à 5h pour que mes parents fassent une activité

– Premier marché flottant en petite barque en bois.

  • Coups de Coeur :

– Voir la vie animée du marché de Cai Rang

 

 

 

 

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *