Frontière Cambodge-Vietnam & l’île de Phu Qhoc

Après avoir repoussé à plusieurs reprises notre départ de Kampot, (quand on est bien on est bien !) nous finissons par poser une date finale, histoire de faire la demande de notre E-visa en ligne pour enter au Vietnam.

Nous avons entendu tout et son contraire sur le visa en ligne pour ce pays. Heureusement, quelques articles récents, plutôt rassurants nous ont aidé à passer le pas. D’après ce que nous avions lu, il y a encore 4 ans de cela, il existait de nombreuses arnaques avec l’E-visa.

Nous faisons donc notre demande en ligne sur le site officiel (attention beaucoup de faux-sites existent). Quelques minutes plus tard et 75 $ en moins dans le porte-monnaie nous voilà libérés de cette démarche.

Rendez-vous dans 3 jours max sur leur site pour voir si tout est ok.

Au bout de 2 jours, nos evisas étaient en ligne, ne demandant plus qu’à être imprimés.

La veille de notre départ pour le Vietnam, nous organisons notre périple avec notre guesthouse. Notre hôte appelle l’agence pour réserver le bus et le bateau pour Phu Qhoc et l’informe que nous avons déjà nos visas et là tout le monde s’emballe…L’agence nous dit que seulement 20 % des gens sont acceptés avec le visa électronique, qu’elle ne peut pas nous garantir qu’on passera la frontière et qu’elle ne nous remboursera pas si on est pas accepté à la frontière, c’est à nos risques et périls, il vaudrait mieux passer par elle…On avoue avoir un peu flippé au début jusqu’à cette phrase : « Avec moi c’est plus sûr, garantit !  » Tout d’un coup la pression retombe et on comprend le petit « jeu » qui est en train de se tramer.

Nous refusons donc poliment son offre, Guillaume lui assure au téléphone que l’on est prêt à prendre le risque. Là on a bien sentit qu’elle était mécontente, principalement de passer à côté de 150$…

Après 2h30 de mini-van, bien serrés dans la fournaise de l’habitacle, nous arrivons enfin à la douane. Notre chauffeur s’arrête, une dame en scooter arrive de nulle part, récupère tous nos passeports et evisas (car oui nous avions TOUS des visas électroniques dans le van).

Elle disparait avec, revient vers notre chauffeur, puis repart avec nos documents jusqu’au poste frontière Vietnamien. Nous la suivons, à pied avec tout notre paquetage.

Arrivés devant les douaniers, nous n’échappons finalement pas à la corruption : 1$ par personne pour la visite médicale ! Ce qui en fait s’est traduit par une prise de température ridicule sur le front (nous avions respectivement 35° C et 36°C) et nous avons remplit un questionnaire qui attestait que nous n’étions pas malades. Nous ne voulions pas payer, mais tout notre van s’est exécuté, alors nous n’avons pas voulut créer de grabuge. Guillaume a quand  même négocié la gratuité pour Jules, par principe ! Quelques minutes plus tard, un autre mec revient avec tous les passeports tamponnés (on a repéré qu’ils vérifiaient juste si on avait remplit et donc payé le papier jaune de la visite médicale fictive). Ouf, première frontière terrestre de notre voyage ok !

Donc à part l’éventuelle corruption en vigueur à certaines douanes, nous sommes ravis de l’efficacité et du coût moindre des visas par internet.

Ensuite un autre van nous attend pour nous emmener au bateau. C’est à ce moment là que notre petit Jules a décidé de lâcher la pression, avec une belle grosse diarrhée. Une odeur nauséabonde empeste tout le van et pas moyen elle changer dans cet espace si exigu (le chauffeur a refusé de s’arrêter car à dix minutes de l’arrivée). Nous nous excusons pour ce désagrément, Jules se pince le nez en grimaçant ce qui à fait rire tout le monde. Tant mieux !

Nous arrivons au bateau pour Phu Qhoc et je file direct aux toilettes changer petit Jules, debout sur les WC à changer une couche liquide…un grand grand moment !

Malheureusement, il aura fallu renouveler l’opération 2 fois pendant les 2 heures de bateau. Notre petit bout a l’air un peu patrac.

Nous arrivons à Bai Vong et prenons un minivan pour 2 $ pour nous trois. Quelques minutes plus tard, nous voilà dans notre super hôtel avec piscine où nous allons rester 4 nuits, histoire de fêter l’anniversaire de Jules, de profiter de la plage et de la piscine en famille.

Phu Qhoc ne nous aura pas émerveillé pour sa ville, ni par sa plage la plus proche de notre hôtel. Par contre, nous avons adoré la plage de Ong Lang. Nous avions loué un scooter à la journée (6$) et nous sommes faits guider jusqu’à l’entrée bien cachée de la plage par un jeune couple allemand très sympa qui y allait tous les jours.

Enfin une plage de rêve : ONG LANG Beach, une crique avec une eau bleue lagon, du sable fin, des cocotiers et quelques petits poissons colorés à observer. On a passé une magnifique journée ici entre baignade, bronzette, sieste pour Jules et repas de fruits exotiques. La journée parfaite !

Ong Lang Beach
Plage sauvage Ong Lang Beach
Pause Hamac

 

Une autre grande journée a marquée ce séjour :

Les 2 ANS de JULES.

Notre petit bébé devenu grand

Et oui petit Jules est officiellement passé dans la catégorie des petits garçons et n’est plus un bébé. Pour fêter cela, nous avons arpenté les rues de Phu Qhoc à la recherche de gâteaux, bougies et cadeaux. Opération réussie ! Les yeux émerveillés et la mine joyeuse il a soufflé ses deux bougies, puis il a goûté avec gourmandise tous ses gâteaux et bien sûr dévoré celui au chocolat (son préféré comme son papylain).

Nous lui avons acheté des legos en plastique Made in China (on aurait adoré lui en acheter des jolis en bois et équitable…mais ça n’existe pas ici et trop lourd dans les bagages). Il adore ça et a passé les jours suivants à jouer avec pendant des heures.

Puis baignade dans la piscine et enfin 2 heures dans un parc de jeux pour enfants où il s’est vraiment éclaté.

  

Pendant notre séjour, nous sommes aussi allés deux fois à la plage en bas de notre hôtel pour admirer de magnifiques couchers de soleil. On ne s’en lasse jamais !

Cette pause farniente/anniversaire nous a fait le plus grand bien et nous voilà prêts pour découvrir le vrai Vietnam maintenant, c’est à dire celui du continent, celui au mille visages et paysages variés.

Instant complice père et fils

Direction Can Tho et le Delta du Mékong.

 

  • Côté budget : 

Ici, on s’est fait plaisir pour l’anniversaire de Jules.

– Hôtel : 37 $ avec petit-déjeuner, salle de bain privative et piscine

– Nourriture : Comme les restaurants locaux ici ne sont pas tops, nous nous sommes achetés des nouilles à faire avec de l’eau chaude (les mêmes servis dans certaines gargotes) : 4 à 8 $ par jour de courses pour manger, acheter des boissons et gâteaux pour Jules.

– Restaurants : entre 4 et 11 $ par personne

– Trajets :

Kampot – Ha Tien et bateau pour Phu Qhoc : 36 $ pour nous 3

Bus : Débarcadère Phu Qhoc – hôtel : 2 $ pour nous 3

– Douane Ha Tien : 2$ pour la prise de température pour nous 3

– Parc de Jeux pour Jules : 2 $

  • Bons plans, infos et adresses : 

Vanda Hotel : 37 $ avec petit-déjeuner, salle de bain privative et piscine, à 200 m de la plage, hôtel tout neuf et personnel très serviable. De là à dire que c’est un bon plan, pas sûr!

Nourriture : pas de bon plan. Pas contre, on s’est régalé au Ganesh Restaurant où l’on a mangé notre meilleur indien.

Le seul bon plan pour nous sur cette île est de louer un scooter pour découvrir les trésors de Phu Qhoc qui sont quelques fois bien cachés.

  • Premières de Jules : 

– Premier anniversaire à l’étranger

– Premier grand jeu pour enfants à l’étranger

– Première douane terrestre avec prise de température s’il vous plait !

  • Coup de Coeur : 

– La plage préservée Ong Lang

 

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *