Siem Reap et les Temples d’Angkor

 

 

Nous arrivons à Siem Reap en tuk tuk et longeons la rivière avec ses pagodes, ses temples, ses gamins qui courent, et on se sent déjà bien ici. Nous ressentons directement une douceur de vivre. Le lieu idéal pour passer les fêtes de fin d’année. C’est décidé, on reste une semaine ici, histoire de se poser, de découvrir Siem Reap sous toutes ses facettes, connaître la vie de quartier, goûter la cuisine Kmer si savoureuse, en apprendre un peu plus sur ce pays et ce peuple.

Puis bien sûr les Temples d’Angkor.

Mais avant ça, nous avons une terrible envie de manger Indien. Une de nos cuisines favorites. On en rêve depuis trois semaines. Du coup nous suivons les conseils du Guide du Routard et allons dîner dans l’authentique / The Indian (tenus par des Indiens et remplit d’indiens, un bon signe !).

Effectivement un bon choix, des mets délicieux. Nous écourtons cependant notre repas, car petit Jules montre clairement des signes de ras le bol et de fatigue. C’est aussi ça le voyage avec bébé, écouter les besoins du petit baroudeur et de temps à autre, laisser nos envies de côté, pour le bien de tous.

Aujourd’hui, c’est le réveillon de Noël.

Cette année, c’est un Noël vraiment pas comme les autres. 

Du coup nous avons décidé de le fêter autrement. 

Pas de cadeaux sous le sapin. A la place, nous avons régalé nos papilles en mangeant dans des restaurants tenus par des ONG (Organisation Non Gouvernementale). Les bénéfices sont reversés pour financer des études, des logements, des uniformes…bref, gagnant/gagnant !

Nous avons donc commencé la journée par une grande balade avant d’arriver à Bayon Pastry School. 

Une école de pâtisserie 100 % féminine, qui offre des formations gratuites à une vingtaine de femmes par an. Un moyen de goûter de succulentes viennoiseries et des desserts très gourmands. Belle promo encore cette année car on s’est régalé ! Les jeunes femmes accueillent Jules comme un roi. Elles veulent toutes le prendre dans les bras et lui faire des câlins (c’est vrai qu’il a ce pouvoir ce petit, ça marche avec tout le monde !).

Petit Jules ne comprend pas vraiment pourquoi depuis quelques jours tout le monde le touche, le bisouille, le prend des bras de ses parents, sans demander. Il est parfois un peu hésitant au début, surtout qu’ils ont le « pince joue » facile. Une rétissance bien vite effacée devant l’insistance de leur gentillesse et leurs sourires si séduisants. Nous avons passé un excellent moment. Une pause zen, gourmande, chaleureuse et solidaire à ne pas manquer. Tout est bon, beau, sincère et authentique. Certes on paie plus cher qu’au resto du coin mais on sait pourquoi et ça nous va.

Nous profitons des Happy Hours (15h-18h) au Marum Restaurant pour découvrir cette école d’hôtellerie, restauration faisant partie du groupe Tree Alliance. L’argent dépensé dans ces lieux permet de financer les formations de ces jeunes. Ils y apprennent un métier et y sont logés. Un bel espoir pour des jeunes gens très défavorisés !  Un lieu zen et un peu chic qui tranche avec la vie de quartier populaire et pauvre juste en face. 

 

Mais là aussi, on sait pourquoi on est là. On découvre une cuisine fine et créative. Nous sommes touchés par le service fait par ces jeunes accompagnés d’un enseignant. Des erreurs, oui ils en font, mais en sent la soif d’apprendre, l’amour du métier, l’envie de bien faire et la rage de s’en sortir.

Nous avons passé des moments inoubliables avec eux et nos estomacs sont reconnaissants. Car le talent était au rendez-vous. La cuisine servie est succulente et la pâtisserie exquise (On vous conseille également le mojito passion, une tuerie). 

Jules aussi notre petit bout, a mangé avec beaucoup d’appétit et s’est fait de nouvelles amies (comme d’hab’). 

Puis nous avons réveillonné dans le quartier animé de Siem Reap où la magie de Noël Made In Cambodia a opérée. Musique à fond, lumières criardes et déguisements de « mère noël » minijupées pour les ladies ! Une joyeuse cacophonie le tout arrosé de bières et cocktails.

Dans la Pub Street, c’est Happy Hours toute la journée avec des prix tout doux pour les fêtards et ceux qui veulent boire un verre pas cher.

Aujourd’hui pour Noël, nous décidons de nous faire un beau cadeau en nous offrant le pass 3 jours pour les Temples d’Angkor (124$ pour 2!)

Nous commençons par le plus connu et le plus photographié : Le légendaire Angkor Wat !

On nous avait prévenu : « C’est très touristique ! » c’est d’ailleurs pour cela que nous avons choisi de faire les visites entre 10h30 et 14h30, l’heure à laquelle la plupart des gens partent du site pour déjeuner.

Mais le choc est là, une foule incroyable qui enlève clairement de la magie au lieu et surtout impossible de ressentir l’énergie et la spiritualité de ces incroyables bâtisses.

Au bout de 30 minutes, une grosses partie des touristes s’en vont manger et nous arrivons à trouver des bouts d’Angkor Wat authentiques, calmes où l’on arrive à ressentir son histoire. On est scotché par le travail qui a été fait ici, la minutie des œuvres. La précision des bas reliefs est époustouflante. On se rend compte du travail colossal pour ériger un tel édifice.

 

 

 

Après 2 heures en plein soleil, nous retournons à notre tuk tuk pour se rafraîchir un coup avant d’aller à Angkor Thom. Et là, comment dire, la magie opère totalement !

Des sites incroyables au milieu de la forêt, des bouddhas de partout, des vieilles pierres au lourd passé d’où émanent de puissantes énergies. Puis des endroits où la nature a repris ses droits, où les racines enveloppent les pierres.

Nous avons clairement eu un coup de cœur pour Angkor Thom ! 

C’est comme dans les films mais en mieux. Et Jules ? Oh il s’est pris pour Indiana Jones et alors qu’il dormait dans le tuk-tuk quelques minutes avant, le voilà ouvrant la voie, à grimper les marches de ces anciens escaliers, à enjamber les énormes racines, il tombe mais se relève sans rien dire, juste il s’époussette les mains et repart de plus belle. On ne l’arrête plus.

Une énergie débordante et une curiosité inépuisable. Seul le soleil implacable aura raison de lui…et de nous il faut bien l’avouer ! Après six heures de visite, nous jetons l’éponge, pour cette fois.

Nous sommes retournés manger au Marum Restaurant. Cette fois en amoureux, car Jules s’est (enfin) écroulé dans un fauteuil en osier à l’ombre.

Des instants magiques, des plats fameux, des rires, des sourires, des câlins, des bisous, des yeux qui brillent et des waouhs tout le temps ! 

Une chose est sûre la magie de Noël nous accompagne même à l’autre bout du monde.

Nous voulions partager avec vous ces purs moments de bonheur et d’amour qui représentent si bien Noël pour nous. 

Les deux jours qui ont suivi, nous avons calmé le jeu, afin de découvrir la ville, calmement et pris le temps de siester l’après-midi. Une bonne idée pour la suite de nos visites de sites ancestraux.

Soirée Street Food, un copieux repas pour 5 $

Aujourd’hui, en route pour Beng Mealea, un temple à peine restauré, situé à 70 kilomètres de la ville. Nous décidons de nous y rendre en tuk tuk, moyen de transport économique et propice à l’observation car plutôt lent ! Deux heures de trajet qui nous ont permis de découvrir des lieux reculés, en pleine campagne et d’apercevoir des moments de vie différents : Des ouvriers qui construisent une maison sans engin moderne, un paysan qui offre un bain dans le faussé à ses vaches, des gens qui font sécher du riz, des poissons et de la viande, des mariages très sonores et colorés, un peu kitchs et en total contraste avec la pauvreté ambiante. Imaginez des personnes très bien habillées assis sur des chaises recouvertes de peinture dorée, des tables roses, jaunes et vertes où trônent d’énormes rations de nourriture, une multitude de guirlandes de papiers et la sono assourdissante, le tout sous un chapiteau bondé. La fête quoi !

Petit encas le long de la route. Les femmes font cuir du riz et de la coco dans une tige de bambou sur des briques fumantes elles-mêmes posées sur des braises. Pas mauvais du tout !

Une fois affranchit du droit d’entrée, nous pouvons commencer la visite ou plutôt l’exploration du temple de Beng Mealea. Exploration, car il est en ruine, enlacé, emmêlé, enchevêtré d’arbres et de lianes immenses.

Le site, dans sa gangue végétale, est simplement magnifique ! Il dévoile petit à petit, au fur et à mesure de notre avancée un palais majestueux fait d’énormes blocs de pierre, offrant des voûtes somptueuses dans les quelques corridors qui ont tenu, des linteaux ciselés d’une précision et d’une richesse d’ornements, des murs d’enceintes impénétrables…Fabuleux ! Gros moment d’émotion pour Guillaume qui laisse couler quelques larmes. Plus de retenue. Il a fait le saut dans le temps qu’il attendait, il a ressentit la vie passée en ces lieux mythiques et mystiques. L’énergie est palpable, l’histoire présente. C’est grandiose, comme un retour à la maison. Il a réalisé un de ses rêves et ça n’a pas de prix !

Les passerelles installées lors du tournage des « Deux Frères » de Jean Jacques Anaud nous permettent de pénétrer au cœur.

Une visite inoubliable pour nous trois, car Jules a clairement adoré lui aussi les statues de Nagga (gros serpent mythologique à six têtes), les escaliers et les arbres immenses.

Sur le chemin du retour, pause déjeuner au marché local avant de continuer la découverte d’autres temples.

Le lendemain, nous avons visité…encore d’autres temples, tous plus beaux les uns que les autres. Le site d’Angkor s’étend sur 400 km2, donc on ne va pas tout faire mais on veut en profiter un max !

 

Les premières de Jules :

  • Jouer les explorateurs au milieu des Temples d’Angkor
  • Premier riz coco dans un bambou
  • Premier Noël à l’autre bout du monde

Nos coups de Coeur : 

  • Beng Mealea
  • Les temples d’Angkor, particulièrement Angkor Thom

Côté Budget : 

  • Hébergement : Siem Reap River Side 19$/nuit avec petit-déjeuner, sdb privative et ventilateur.
  • Les Temples d’Angkor : 62 $ pour le pass 3 jours (gratuit pour les petits)
  • Tuk-Tuk : pour le petit circuit 15 à 20 $ la journée, Pour le grand circuit : entre 20 et 30 $ la journée, pour Beng Mealea : 35 $ la journée
  • Boissons : 2 $ le lait aromatisé pour bébé, sinon c’est la ville des Happy Hours avec des bières à 0,50$ et des cocktails dès 1,50$
  • Street-Food : On peut manger pour 3 $ pour deux et copieusement pour 5$
  • Restaurant : entre 6$ et 15$ le resto pour 2 et un bébé.

Infos & bons plans :

  • Délicieux Indien : The Indian
  • Très bon restaurant kmer à prix doux : Lilypop
  • Boulangerie-pâtisserie SOLIDAIRE : Bayon Bakery
  • Restaurant d’ONG Solidaire : Marum Restaurant
  • Deux bons chauffeurs de tuk-tuk : Vatha Thum & Horn Ho (que vous pouvez retrouver sur tripadvisor et sur Facebook)

 

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

Une pensée sur “Siem Reap et les Temples d’Angkor

  • 20 janvier 2018 à 18 h 16 min
    Permalink

    Très belles photos nous sommes de Sable et notre fille et son ami font un tour du monde et nous étions au Cambodge en décembre ils sont actuellement en Birmanie
    Et ont également un blog ´ bonne suite dans votre voyage

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *