Premiers pas en Nouvelle Zélande – Akaroa & Kaikoura

En arrivant nous sommes heureux de découvrir l’accueil chaleureux et détendu néo-zélandais. Après un passage en douane en règle nous foulons enfin la terre néo-zélandaise et allons dormir à quelques pas de l’aéroport dans l’auberge Jucy Snooze.

Quelques heures de sommeil avant de récupérer notre van.
Après un dodo zéro défaut, une dernière douche et lessive à la mano, Happy campers, les loueurs, viennent nous chercher.

Nous avons négocié au maximum notre van selfcontained (c’est à dire avec toilettes chimiques et récupérateur d’eau usées) mais cela représente tout de même un sacré budget : 126 NZD / jour
Nous découvrons notre maison sur roues pour le mois à venir.
Et je réalise encore un grand rêve : Voyager en van.


C’est un test pour nous et pour nos prochaines aventures après le tour du monde 🙂


Avant de prendre la route, nous partons faire le plein de nourriture à Pak’n Save (très bon marché).
Fatigués par les derniers vols et expériences nous partons à Akaroa à 1h30 au sud est de Christchurch sur les conseils d’une employée d’Happy Campers.

Pour nous guider tout le long de notre voyage en Nouvelle Zélande, nous avons téléchargé 2 applis gratuites et hors ligne :
maps.me : gps hors ligne
campermate: guide pour les vans
On y trouve toutes les infos nécessaires pour voyager en van.
Je vous en reparlerais dans un autre article.

Les premières minutes de conduite à gauche sont un peu stressantes pour Guillaume mais très vite les paysages sublimes tout autour de nous font tout oublier. On se croirait dans le seigneur des anneaux !

Guillaume découvre les routes très sinueuses de la Péninsule d’Akoroa et doit se forcer à rester sur la gauche ! Pas facile quand ça fait 22 ans que tu conduis à droite ! Les automatismes ont la dent dure !

Campermate nous indique un endroit où poser notre van pour la nuit gratuitement. C’est un parking, il y a seulement 8 places, c’est pas le top mais ça ferait bien l’affaire. Plus tard un local nous dit que nous pouvons nous mettre plus loin avec la vue sur la baie et que nous n’aurons pas de problème. Nous nous exécutons avec joie et admirons la vue.

En nous baladant dans Akaroa, nous sommes étonnés de voir les noms de rue en français, mais aussi les restaurants et hôtels. Nous découvrons par la suite qu’Akaroa est un port fondé par des français, venus ici pour faire la chasse à la baleine et en faire commerce. Aujourd’hui il ne reste pas grand chose de la France ici à part les noms, et on ne tue plus les baleines mais on en fait toujours commerce : Excursions et souvenirs en os sculpté.

Pour notre première étape, nous sommes déjà hallucinés par les paysages verts, l’ambiance apaisante de la baie, ses collines aux formes rigolotes, ses eaux turquoise et très froides !

Nous nous baladons le long de la baie (possible en poussette) puis allons au « Garden of Tane ». Une petite promenade de quelques minutes pour avoir un point de vue sublime sur toute la baie d’Akaroa.

La Banks péninsule est née des forces géothermiques puissantes de deux volcans, qui ont façonné ces paysages spectaculaires.

Aux deux endroits, nous trouvons des jeux pour enfants où Jules peut s’éclater et se défouler.

Nous rentrons dans notre petite maison roulante pour cuisiner notre premier repas. Allez, soyons fous, ce soir ce sera … pâtes ! (et oui, ici aussi le repas le moins onéreux est le plat de pâtes) et petit apéro avant bien sûr !

Je crois que nous n’aurons jamais mangé autant de pâtes de notre vie. Mais Jules adore ça et c’est vraiment très très économique dans des pays  très chers (45cts € le paquet de 500g, une affaire). Nous découvrons malheureusement q’un seul brûleur à gaz fonctionne sur les deux. Et oui quand on prend le van le moins cher, il faut s’attendre à ce qu’il y ait quelques petits couacs. Pas grave, rien ne pourra nous enlever la joie de vivre dans un van en famille.

Notre première nuit se passe à merveille et Jules s’adapte incroyablement bien.

Le lendemain, vue qu’il ne fait pas beau, nous visitons les alentours d’Akoroa en van, et prenons de la hauteur. A mi chemin du sommet, nous stoppons puis mangeons notre petite salade avec la plus belle vue sur la baie. Juste incroyable !

L’excitation et l’envie de découvrir le pays, fait que nous décidons de reprendre la route pour Kaikoura, un autre port plus au nord. Pour le retour nous décidons d’emprunter la Tourist Drive ou Summit Road. Alors ok les routes sont un peu rikiki et très sinueuses mais elle vaut vraiment le coup. Nous sommes impressionnés et emerveillés à chaque virage. Nous passons de sommet en sommet et admirons les différentes baies de la Banks Peninsula. Epoustouflant !

Direction Kaikoura, sur la route nous découvrons que la SH1 est ouverte uniquement le week-end car elle est encore en travaux depuis le tremblement de terre. IMPORTANT : En Nouvelle-Zélande il y a des travaux partout sur les routes et tout le temps. Une petite info à prendre en compte pour prévoir la durée des longues distances (une durée qui varie en plus suivant le nombre de virages rencontrés et les haltes obligatoires tellement les paysages sont magnifiques). Nous prenons du coup cette route sensationnelle et découvrons des paysages sublimes, grandioses et parfois un peu flippants : Le tremblement de terre de 2016 de magnitude 7,8 a laissé des stigmates impressionnants notamment des routes effondrées où il ne subsiste plus qu’une voie ! Passer avec un van volant à droite, sur le bord de précipices (mortels en cas de chute) ne laisse pas indifférent, croyez-moi !

 

Notre trajet prendra 2 fois plus de temps qu’estimé !

Nous arrivons de nuit à Kaikoura. Nous avons trouvé sur Campermate le pub Irlandais Donegal qui propose de loger gratuitement contre une petite bière dans son pub. Nous décidons de manger un bout chez lui avant de dormir entourés de canards, de chevaux, d’eucalyptus et de petites marres. Ambiance bucolique garantie. Le lendemain, nous testons la douche de 3 minutes à 3 $ pour nous trois. Ce fut rock’n’roll mais on s’est bien marré à trois dans la cabine ! (Guillaume a dû ressortir pour glisser une seconde pièce dans la machine, surtout pour permettre à Jules de prolonger son moment d’amusement).

Le temps est maussade aujourd’hui, mais notre moral lui est au plus haut. Pas de croisière pour aller voir les baleines ou dauphins (car hors de prix et pas vraiment notre idée du respect de la quiétude de ces animaux) nous choisissons le moyen de voir des animaux le plus simple et gratuit : LA MARCHE et l’observation de la terre !

Nous partons de l’est de la Péninsule : Kaka Road, pour une ballade aller-retour de 3 heures. Normalement elle se fait en 1h30 mais nous avons pris notre temps. A l’aller nous sommes descendus en bas de la falaise pour nous approcher d’une colonies de phoques et lions de mer. Guillaume les avait aperçu de là haut. Trop chouette de passer un moment en leur compagnie. Un moment envoûtant où je prends plaisir à mieux les observer et les prendre en photos. Ils sont beaux, paisibles et puissants à la fois. Lorsqu’ils baillent on aperçoit de redoutables canines !

 Nous aussi nous sommes observés.

Je craque devant cette petite bouille.

Un rugissement de mise en garde !

On voit clairement qu’il fait le beau !

Pensif … Le chef, surplombe toute la troupe. Il est énorme ! 

Pause dodo au soleil. 

Echange de regards. 

Nous continuons notre balade le long de la côte et tombons au milieu d’une colonie de mouettes et autres oiseaux. C’est vraiment impressionnant. (Une cacophonie délirante et une odeur pestilentielle)

Impressionnant d’en voir autant. 

Il pose fièrement! 

Vu d’en haut, on se rend compte à quel point ils sont nombreux!

Une fois arrivés de l’autre côté (ouest) de la Péninsule au Sea View Point, nous prenons le chemin du haut de la falaise pour le retour. Et nous laissons charmer par ces paysages si loin de tout ce que nous avions vu jusque là.

Une beauté sauvage et brute.

De quoi rester là des heures juste à contempler.

La Péninsule de Kaikoura, un joyau de l’île du Sud.

On prend de la hauteur ?

La couleur de l’eau nous scotche ! Elle est aussi belle que froide!

Avant notre départ, nous rêvions de nature, de paysages époustouflants, de faune et de flore riche et sauvage. Nous sommes tout simplement comblés.

Jules marche beaucoup et nous impressionne toujours. Dès qu’il en a marre, il le fait savoir et papa le costaud porte ses 15 kilos !

Notre petit explorateur Jules.

Nos premières journées en Nouvelle Zélande auront été sublimes, froides mais sublimes !

En route pour le nord ouest : Nelson, Abel Tasman et la Golden Coast (la route de Kaikoura à Picton étant fermée…pour travaux !).

 

NOS BONNES ADRESSES :

  • Akaroa : Parking à l’entrée de la ville. (attention seulement 8 places autorisées, en dehors de ça, c’est amende de 200 $ même si vous êtes SelfContained)
  • Kaikoura : Donegal Pub, dodo gratuit contre une petite bière au Irish Pub. On peut se doucher pour 3 $ les 3 minutes. Toilettes gratuites. Nuit au calme au milieu des arbres, des canards et petit lac.
  • ATTENTION : Le camping sauvage est interdit en Nouvelle-Zélande, si vous voyez un panneau No Camping, même si vous êtes self-contained vous ne pouvez pas rester là sous peine d’une amende de 200 $. Et ils passent très souvent. Surtout à Akaroa qui a opté pour une politique Anti-Van ! Nous en ferons les frais à notre retour.

NOS BONS PLANS :

  • Maps.me : GPS hors ligne gratuit.
  • Campermate : Le géotrouvetout pour voyager en van en NZ et gratuit.
  • Pak’N’Save : Pour des courses à petits prix (faites vos courses à Christchurch car après ça pique!).
  • Essence : Conservez le ticket avec code barre des courses, vous avez souvent une réduction sur le fuel à utiliser dans la station notée sur le ticket. Voire sur l’appli campermate pour trouver les meilleurs prix (la reduc n’est pas très importante, mais c’est bienvenu car l’essence est très chère).

NOS ACTIVITES GRATUITES :

  • Balades à Akaroa : De nombreuses balades sont possibles et conseillées tout autour d’Akaroa pour admirer la vue. On peut aussi se balader en poussette le long de l’eau, très sympa.
  • Balades à Kaikoura pour voir les phoques et lions de mer : kaikoura peninsula walkway, à partir de west end. Une magnifique balade aller-retour de 1h30 à 3h. Passez par le bas à l’aller, on marche sur les rochers au milieu des phoques et lions de mer et oiseaux. Au retour passez par le haut et admirez la vue. Une balade à faire en prenant le temps.

CÔTE BUDGET :

  • ATTENTION ESSENCE : à savoir, le plein en petrol 91 (sans plomb le moins cher) coûte 100 $ (soit 60 euros) et dure un peu moins de 400 km en van, donc un sacré budget à prévoir !
  • LOCATION VAN Self Contained avec assurance Gold : 126 $ NZD
  • Nuit à l’aéroport : Jucy Snooze 123 NZD
  • Course pour 3 jours à Pak’N’Save : 130 NZD
  • Repas indien : 30 NZD
  • Nuit à Akaroa : gratuite
  • Nuit à Donegal House : repas et bières : 45 NZD
  • Essence : 60 NZD
  • Douche : 3 NZD les 3 minutes

NOS COUPS DE COEUR :

  • Akaroa et surtout la Banks Peninsula. Des sommets, on admire le bleu glacial de l’eau et le vert hobbit des collines potelées.
  • La ballade à Kaikoura et voir les phoques dans leur milieu naturel.
  • Le van et la liberté qu’il procure. On essaie de choisir au mieux sa vue.

LES PREMIERES DE JULES :

  • Dormir dans un van
  • Manger dans un van
  • Conduire (pour de faux) un van
  • Voir des colonies de phoques et lions de mer

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

Une pensée sur “Premiers pas en Nouvelle Zélande – Akaroa & Kaikoura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *