Hawaï : Oahu, la célèbre

Nous aurions adoré rester plus longtemps à Kauai, mais notre billet pour la Nouvellle Zélande étant déjà réservé, il est temps pour nous de voler en direction d’Oahu, la plus connue et touristique des 4 grandes îles de l’archipel d’Hawaii.
Au début nous avions prévu de passer maximum 2 nuits à Honolulu puis des tourdemondistes nous ont montré des photos et malgré le côté moins sauvage nous décidons de lui consacrer aussi 5 jours et 5 nuits.
Nous trouvons un petit appart sur airbnb situé à 2 minutes à pied de Waikiki beach ! La plage la plus connue du monde !
Ici nous ne louons pas de voiture car nous avons lu que les transports locaux étaient beaucoup plus développés sur cette île.
Nous posons nos affaires dans notre petit studio avant d’explorer Honolulu et surtout le quartier de Waikiki à pied. Changement radical surtout après les étendues vertes perdues et isolées de l’ile précédente. Ici c’est la ville, avec de grands immeubles, des restaurants, des cafés et des magasins partout ! Les trottoirs bien que fortement empruntés sont tout de même accessibles car très larges. On slalom avec la poussette et Jules adore faire de grands « coucou » aux personnes qu’il croise.
Malgré le fait que nous ne sommes pas très grandes villes et tourisme de masse, il faut avouer que l’atmosphère est différente des préjugés que l’on s’était imaginé.


Ici il y a un petit quelque chose de spécial dans l’air et on se sent tout suite bien. L’ambiance générale est zen et reposante. La beauté de l’eau, des parcs et de la plage y sont pour beaucoup aussi. Partout où tu regardes, c’est chouette ! Très citadin quand même mais pourtant apaisant. Sans doute parce que les gens ici sont en vacances et comptent bien en profiter un max ! (surtout qu’ils ont payé très cher en général leur séjour)
Le proprio de l’appart nous conseille un endroit pour faire nos courses et nous prévient que la vie est chère ici.
On le découvre très vite par nous mêmes. La plupart des produits sont jusqu à 2 fois plus chers que sur les autres îles à Waikiki. Les fruits et légumes locaux ont complètement disparus des rayons. Pas de problème pour trouver de la junk food, il y a des food truck tous les 100 mètres ! (Pour les plus gros budgets, il y a pléthore d’établissements pour se restaurer et faire la fiesta. )

Donc après la douleur du passage en caisse, (nous vous conseillons d’ailleurs de faire des courses avant, ou en dehors du quartier de waikiki) nous décidons d’aller sur la plage afin d’admirer le coucher de soleil. Croyez le ou non,  c’est le premier véritable coucher de soleil que nous faisons depuis notre arrivée à Hawaï. Ici il se couche tôt (18h) mais c’est aussi l’heure où notre Jules d’amour fatigue et a très envie de se poser, de faire des câlins, lire des histoires et dîner.

Nous essayons d’équilibrer au mieux entre ses besoins et nos envies.
Nous apprenons à devenir des parents voyageurs à l’écoute des besoins de chaque membre de notre famille.
Le dimanche, nous restons à Waikiki à nous balader au milieu des énormes buildings et centres commerciaux incroyables. Eux aussi sont zens, natures et chose incroyable pour nous, c’est la première fois de notre vie nous avons envie d’y rester et d’admirer ce savant mélange réussi entre temple de la consommation et écrin de nature.


Nous allons ensuite à l’immense plage de Waikiki nous baigner, jouer et regarder les gens apprendre à surfer.
Petit apéro sorti du sac à dos pour regarder encore le coucher de soleil juste avant de rentrer.

Et nous sommes hallucinés par les couleurs ! On enchaine les mégas wahou tous les trois.


Une belle journée, différente de toutes les autres. Beaucoup plus citadine mais très relaxante. Plus de voiture juste nos pieds et la poussette pour Jules. Dans laquelle il fait de longues siestes. (Merci joz)


Le lendemain, mon chéri veut aller voir le fameux cratère Diamond HEAD. Nous décidons d’y aller à pieds depuis Waikiki, et découvrons des arbres majestueux, des eaux turquoises et une succession de criques et plages de rêve tout le long. 2 heures après nous arrivons vers l’entrée et mauvaise nouvelle ! Le chemin qui mène au sommet, là où la vue est « inimaginable », est actuellement en travaux et n’ouvre que le week-end. Oups 😬 le week-end prochain nous ne serons plus là.
Sous une chaleur de plomb nous attendons le bus pendant 45 minutes. Jules finit par dormir jugeant l’attente trop longue. Tant mieux pour nous, car ça devenait difficile…
Nous arrivons à Waikiki vers 14h, affamés et un peu déçus mais c’est aussi ça le voyage, des programmes qui changent et nous amènent leurs lots de surprises.
Du coup on ne se laisse pas abattre et on va tester la piscine naturelle de Waikiki.

Juste géniale avec un bébé. Jules s’éclate et se fait transporter par son papa puis joue dans le sable avec sa maman.

Ah le bonheur est toujours là dans les petites joies simples. Et ce tous les jours depuis notre départ.
Nous décidons de rentrer plus tôt pour préparer la suite de notre voyage et avancer sur le blog qui prend du retard. Difficile de s’enfermer quand tout est magique et sublime dehors. Jules en profite pour se reposer devant les dessins animés.
Le lendemain, nous décidons d’aller au plus beau site de plongée de l’île Hanauma Bay mais nous apprenons que le site est fermé le mardi. Donc changement de plan et nous décidons de partir en expédition en bus dans le nord de l’île. North Shore et ses piscines naturelles dans lesquelles on peut faire facilement de la plongée masque et tuba.
Nous adorons cela tous les deux et du coup nous alternons. Pendant qu’un de nous va explorer les fonds marins l’autre reste à la plage avec Jules à construire des châteaux de sable et ramasser des coquillages.
Cela nous permet de passer un moment privilégié avec notre fils et un autre moment privilégié rien qu’avec soi même et les poissons.
Mais avant de vivre ce moment harmonieux, nous nous sommes faits surprendre par la durée du trajet. Nous avions lu sur plusieurs blogs et sites de voyage qu’à Oahu il y a beaucoup de transports en commun et que l’île était toute petite donc très facile et rapide.
Nos avons donc été très surpris de mettre 3 h de bus pour faire ce petit bout de route. La bus passant seulement toutes les heures, il s arrête absolument partout. Aimant toujours voir le verre à moitié plein, nous admirons tous les paysages de l’île et même s’il nous a été impossible de prendre des photos pendant ce magnifique trajet en bus (vitres trop trop sales) nous en avons pris plein les yeux et avons découverts une île très sauvage au nord avec des paysages étonnamment semblables à Kauai. Cette île a bien plus à offrir que ses spots paradisiaques et touristiques. Comme sur chaque île la côte pluvieuse reste la plus luxuriante et impressionnante. Un mélange harmonieux entre forêt, montagnes et plages de sable fin.
Après ces 3 heures de route nous arrivons au spot tant attendu et là, grosse douche tropicale ! Je propose donc à mes deux amours d’aller manger local sous une paillote, histoire de nous abriter et remplir les estomacs de mes deux aventuriers. Délicieux Burger végétarien pour moi. Je me suis régalée ! Jules a adoré les frites frottées à l’ail.
Nous attendons que le ciel veuille bien faire une petite pause pour enfiler nos masques et tubas et découvrir les poissons multicolores.
Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée et les piscines naturelles se transforment en quelques minutes en vrai parc aquatique.

Nous nous émerveillons tout de même du grand nombres de poissons 🐠 qui se faufilent entre nos palmes. Jules nous accompagne un peu et regarde les poissons aussi car l’eau est tellement transparente que même sans masque on en prend plein les yeux. Pour le moment le masque ne lui dit rien, donc il explore à sa façon.
Après deux heures entre sable et snorkeling, il est déjà l’heure de rentrer si nous voulons arriver avant la nuit.
1 h d’attente et 2h30 de trajet plus tard nous arrivons. Jules a dormi tout le trajet. Ces trajets en bus nous prépare pour l’Asie 🙂
Le lendemain pour notre dernier jour, nous allons à Hanauma bay, site où nous souhaitions aller la veille.
Le bus passant lui aussi quasi toutes les heures, quand il arrive il est archi blindé et nous nouons vite des liens avec les gens, proximité oblige 🙂 trajet folklorique avec une arrivée spectaculaire.
Le site est payant.
Une vidéo expliquant les ravages de l’homme sur le corail et la faune marine et le comportement respectueux à avoir sur le site est obligatoire avant d’aller s’émerveiller.
La vue d’en haut est juste incroyable, notre coup de cœur sur cette île.


Malgré encore une fois le grand nombre de touristes (et oui tous les lieux paradisiaques du monde ne peuvent pas rester secrets). Nous avons adoré cette baie, la couleur de l’eau était magique et la vie marine très active.

De quoi passer de longs moments la tête sous l’eau et les yeux plein d’étoiles. Jules a sauté dans les vagues et nage désormais comme un petit poissons dans ces eaux de rêve (avec les brassards quand même).

Sur le retour en bus, nous avons la chance de vivre un de ces moments de voyage que l’on adore, qui nous procurent de jolies émotions et magnifiques souvenirs pour nous trois. Un homme rayonnant rentre dans le bus pour jouer du ukulele et chanter la mythique chanson hawaïenne « Somewhere over the Rainbow ». Tout le bus reste médusé, chacun pousse la chansonnette, il diffuse sa belle énergie et nous berce avec ses jolies paroles.
En voyant Jules il nous dit : « Oh génial un bébé, je vais pouvoir lui chanter toutes les berceuses que je chantais à mes enfants. Et après un moment coupé du temps, il enchante notre fils avec ses douces chansons enfantines. Jules est apaisé et relaxe, et nous très émus et émerveillés.
Une passagère spectatrice de nos émotions nous prend en photo pour immortaliser ce souvenir très à part.


Cet homme est venu réveiller nos âmes d’enfants et nous le remercions encore aujourd’hui pour ce beau cadeau.

Nous devons ensuite écourter notre journée supplémentaire au paradis pour préparer notre départ du lendemain pour la Nouvelle Zélande, avancer sur le blog et ranger toutes nos affaires.
Une fois terminée nous allons savourer notre dernier coucher de soleil a Hawaii.

 

 


Le plus beau de tous, depuis le début de notre long voyage autour du monde.
Nous décidons d’immortaliser nos mégas wahou par un petit selfie.

Mahalo Hawaii, c’était super !!!

 

Les Premières de Jules :

  • Premiers couchers de soleil
  • Premier voyage sur le dos de papa dans la piscine semi-naturelle de Waikiki.
  • Premières berceuses au Ukulélé rien que pour lui

Nos coups de coeur : 

  • Hanauma Bay, merveilleux site de plongée
  • Les couchers de soleil à Waikiki Beach

Côté budget :

  • Logement Air Bnb en studio à Waikiki : 110 $/ jour avec café et gâteaux inclus, avec cuisine et tout le nécessaire de plongée
  • Bus : 5 $ le pass à la journée (gratuit pour les petits)
  • Entrée pour Hanauma Bay : 7,5 $ par personne (gratuit pour les petits)
  • Taxi centre ville – aéroport : 45 $ pour nous trois
  • Nourriture : en faisant très attention 30 $ en moyenne/jour

Nos adresses et infos : 

  • Pour le logement, nous vous conseillons Air Bnb qui est le meilleur rapport qualité/prix.
  • Pour les transports, financièrement ça vaut vraiment le coup  de prendre le bus et encore plus si vous séjournez à Honolulu et environ où les parkings sont vraiment hors de prix. Renseignez-vous avant pour les lignes de bus et horaires, car aux stations de bus, il n’y a pas d’infos et les chauffeurs ne connaissent souvent que leur ligne.

 

On revient très vite vers vous avec un article bilan de notre voyage sur les 4 grandes îles d’Hawaii (infos, conseils, budget, itinéraire et quelques astuces).

En tout cas, nous sommes très très heureux d’avoir fait cette destination qui est à faire au moins une fois dans sa vie.

On a aussi des anecdotes et grosses frayeurs à vous raconter dans un prochain billet. En attendant, on file dans notre van continués d’explorer la Nouvelle-Zélande.

On vous embrasse fort tous les trois.

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *