Kauai, l’île Jardin, le trésor vert d’Hawaï

Depuis que nous sommes arrivés à Hawaï les locaux nous parlent beaucoup de Kauai comme leur île préférée, la plus belle. Alors après les deux semaines de rêve que nous venons de vivre, on a du mal à imaginer encore plus beau, plus vert et sauvage.

Nous préparons notre voyage 2 jours avant le départ.

Pour la location de voiture, nous trouvons une super affaire avec Thirfty, en choisissant la voiture « mystère » qui nous permet de faire considérablement baissé le prix quotidien pour nos 5 jours à Kauai.

Pour les hôtels, aie, plus beaucoup de choix, les hôtels lowcosts sont déjà pris et ils ne restent plus que des Resorts. Nous choisissons le meilleur rapport qualité/ prix et réservons 5 nuits à Kauai Shore Hostel à Kailua sur la côte est.

Nous voilà prêts pour décoller à nouveau avec Hawaiian Airlines.

Au bout de 40 minutes nous voyons l’île jardin se dévoiler entre les nuages. Des montagnes au vert émeraude entourées d’eau turquoise de part et d’autres.

Ici pas de côté sec ou aride, tout est vert de partout. Et pour cause, il pleut beaucoup. A notre arrivée, la pluie est d’ailleurs bien présente. Elle rend la nature si luxuriante, on ne va pas lui en vouloir.

Nous nous rendons donc directement à l’hôtel. Ici, c’est le grand luxe pour un tour du monde : Piscine, jacuzzi et bar avec vue sur la mer.

On profite d’une éclaircie pour s’octroyer un repas les pieds dans l’eau au resto de l’hôtel où je savoure le meilleur burger végétarien de ma vie.

Nous profitons comme à notre habitude de la pluie, pour se reposer, écrire, jouer avec Jules.

Les 2 jours qui suivront seront bercés par de grosses pluies. Des pluies très très abondantes, celles où l’idée même de sortir n’est vite plus envisageable, aucun parapluie ne pourrait le supporter ! Nous profitons de chaque accalmie, pour plonger dans la piscine ou se relaxer au chaud dans le jacuzzi.  Ce voyage à Kauai prend des airs de vacances de luxe, mais ça fait du bien de profiter de chacun. On profite aussi du marché des fermiers locaux juste à côté de notre logement pour découvrir des fruits aussi beaux que bons.

 

Le Dragon Fruit, à la texture et goût proches du Kiwi et des couleurs dignes d’un dessin animé. On a adoré.

Le Ramboutan est un litchi chevelu, juteux et sucré. Les avocats sont gros, charnus et très gouteux ! (Les guacamoles de laëti déchirent !)

Le pois carré, ou haricot ailé « winged beans » est croquant en salade, en plus il est beau une fois coupé puisqu’il forme des étoiles dans l’assiette. Belle découverte également.

Par contre, il ne nous reste plus que 2 jours pour découvrir l’île alors nous croisons les doigts pour pouvoir l’explorer.

Le lendemain, le soleil vient réchauffer nos coeurs et embellir le paysage.

Nous partons tôt direction, le majestueux Waimea Canyon et Koke State Park à l’Ouest.

Kauai, nous avait dévoilé sa beauté bien avant d’arriver, mais une fois dans les terres, on en prend plein la vue. Ici tout est beau de partout. Tout est nature ! Une pépite de forêt luxuriante.

Chaque île a son truc bien à elle et mérite qu’on la découvre. Ici c’est encore complètement incroyable et différent.

On admire les différentes vues, puis nous décidons de faire une petite randonnée. Il est noté 30 minutes. Alors on se dit, ok on prend une gourde et un bibi et puis hop on y va. On décide de changer de chaussures au dernier moment, « just in case »…On a bien fait : Chemins boueux, glissants, accidentés, rivières qui débordent et surtout rien au bout de 30 minutes, alors on marche encore et encore, histoire de trouver un point de vue. Mais rien, on croise des gens qui nous disent que le premier point de vue est dans 1 heure encore. Pas équipés du tout, nous décidons tout de même d’aller voir la vue. Sous une chaleur de plomb, nous économisons notre eau pour la garder pour notre petit Jules. La randonnée n’est pas du tout adaptée à lui alors c’est PAPA LE COSTAUD qui le porte.

Après avoir un peu galérés, nous sommes récompensés par la vue, nous sommes au milieu du canyon. Jules est comme un fou car plein d’hélicoptères explorent le canyon. Il fait coucou à chacun d’entre eux.

Nous allons ensuite au bout du parc pour apercevoir un bout de Napali Coast et surtout ses montagnes vertes et accidentées qui se jettent dans l’océan avec beauté.

On comprend que ces paysages aient inspirés autant de films (notamment les Jurrasic Park, et oui c’est vrai que l’on s’attend parfois à croiser un dinosaure !), la nature est intacte, millénaire, sauvage.

Double Whaouuuuu pour l’une des plus belles vues de notre voyage.

Nous repartons d’ici sales et quasi tout nu pour Jules, mais surtout HEUREUX et COMBLES par cet endroit qui remplit toutes ses promesses. Nous avons savourés chaque instant de cette nouvelle journée incroyable. Jules s’est éclaté à jouer les robinsons pendant la randonnée.

De retour à l’hôtel, un petit jacuzzi pour terminer parfaitement cette journée.

Pour notre dernier jour ici nous décidons d’aller voir la fameuse Napali Coast. (L’avantage ici, c’est que l’île est assez réduite en taille, donc facilement accessible en voiture). Nous déciderons sur place si nous prenons un bateau pour mieux la voir. Une fois arrivés, nous découvrons qu’il y a plusieurs sentiers de randonnées avec plusieurs durées et décidons de marcher pour admirer cette côte mythique (Jurassic Park).

La randonnée moins « mouillée » que la veille se passe beaucoup mieux et entre deux arbres, on aperçoit :

Puis la fameuse Napali Coast :

Au retour, c’est au tour de maman de porter bébé Jules qui manifeste le besoin de faire des câlins à sa maman.

Notre porte-bébé Bobba 4g nous sert énormément depuis le début de notre voyage. Nous ne regrettons pas de l’avoir emmené et en plus il prend très peu de place dans nos bagages.

Depuis plusieurs semaines maintenant, nous découvrons le bonheur de vivre nos rêves ensemble. Notre maison c’est nous ! En réalisant nos rêves, nous sommes chaque jour encore plus épanouis, plus sereins, plus en accord avec nous-mêmes, avec notre quête de sens. Nous sommes heureux de pouvoir montrer l’exemple à notre fils, de pouvoir lui faire ressentir cela, de lui donner des parents épanouis. Notre bonheur nous permet de donner encore plus à notre bébé. Quelle chance de pouvoir partager sa vie, son quotidien, de pouvoir lui faire découvrir tant de choses. Quelle chance de pouvoir lui donner l’image de parents heureux sans regrets. Fiers de se qu’ils accomplissent, se qu’ils vivent et surtout fiers d’eux-même.

Alors peut-être qu’il ne souviendra de rien, mais en le voyant au quotidien, nous sommes sûrs à 100 % d’avoir fait le bon choix, de lui offrir une vie riche, pleines d’aventures, de découvertes et surtout baignée dans l’amour de ses deux parents.

Nous terminons notre journée sur la plage de Poipu. A défaut d’être sauvage, elle est parfaitement adaptée aux familles. Protégée par une barrière de corail, l’eau est calme et limpide, idéale pour les bébés qui peuvent s’amuser en toute sécurité. Et pour les grands, il y a de quoi faire  avec un magnifique spot de snorkeling très accessible. Encore une nouvelle rencontre avec des poissons multicolores et des fonds bariolés.

Les premières de Jules :

  • Premier canyon
  • Première randonnée boueuse
  • Premier Dragon Fruit

 

Nos coups de coeur : TOUT !

  • Waimea Canyon et Koke State Park
  • Napali Coast
  • Poipu Beach

Informations, bons plans et budget :

  • Hôtel entre 132 et 153 $, ce n’est donc pas une affaire niveau tarif mais le spot est magnifique. Kauai Shore Hostel
  • Location de voiture « mystère » avec Thrifty à 34 $ /jour

Ici, nous ne sommes pas arrivés dans le budget à cause de l’hôtel.

 

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

2 pensées sur “Kauai, l’île Jardin, le trésor vert d’Hawaï

  • 25 novembre 2017 à 2 h 41 min
    Permalink

    Je n avais pas encore eu le temps de lire cet article …c est fait …encore une fois magnifiques photos ….touche je suis par votre texte …vous êtes beaux dedans et vos mots en sont le reflet…. Jules a des parents formidables et il deviendra un homme formidable sans nul doute ….bizouille à vous 3 😉

    Répondre
    • 17 décembre 2017 à 3 h 55 min
      Permalink

      Salut isa, merci pour ce message, il nous touche également ! On essaie de faire de notre mieux, que se soit pour partager notre aventure, profiter de chaque instant et inspirer notre petit Jules. On apprend autant à devenir parents qu’il apprend à grandir, ensemble dans le voyage !
      Bisous

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *