Bas Saint Laurent & le Parc de la Gaspésie

Nous découvrons le Bas Saint Laurent, une première fois avant d’aller en Gaspésie. Juste après avoir pris le traversier, nous décidons de faire une pause picnic au Parc National du Bic.

Promis la prochaine fois, on lui donne autre chose que des pâtes ! (heureusement il adore ça).

Les parcs nationaux sont exceptionnellement bien aménagés et idéaux pour les familles. Aires de picnic et toilettes sèches : Bravo les Canadiens !

On arrive à l’heure où l’on peut encore observer quelques phoques de loin.  La marée ayant déjà bien montée à notre arrivée, les phoques essaient de se trouver un dernier bout de rocher pour faire bronzette.

Nous avons essayé de les prendre en photos pour vous, mais on vous prévient, ça demande un peu (beaucoup d’imagination) :

Là juste en premier plan sur un petit rocher affleurant dans une posture de « je veux capter les derniers rayons de soleil possible » !

On vous avait prévenu …

Nous décidons ensuite de faire la balade au bord de l’eau qui dure 1 heure aller-retour. Une promenade bienvenue après le traversier et la route.

Jules s’émerveille avec des feuilles mortes.

Les enfants sont nos maîtres. Ils nous montrent l’extraordinaire dans l’ordinaire. Ils rappellent que la beauté est dans tout et le bonheur, lui est partout !

Un instant d’AMOUR entre père et fils qui m’a beaucoup ému :

Une complicité de plus en plus forte entre mes deux hommes qui comble mon coeur de maman et de femme. On en oublie presque notre balade pourtant très jolie. Nous passons par plusieurs criques, toutes plus belles les unes que les autres.

Le temps se gâte et la pluie nous oblige à écourter notre découverte du Parc Bic.

Nous reprenons donc la belle route qui nous mènera jusqu’à notre auberge de jeunesse à Saint Fabien : Le Rêve et veillée, tout un programme !

Bienvenue !

Bon de premier abord, on a envie de faire demi-tour hein ? 

Puis l’atmosphère se réchauffe !

Esprit de l’auberge : les années 50, vous aimez ?

Comme d’habitude, Jules fait comme chez lui et se sent tout de suite à l’aise.

Notre chambre pour une nuit, on va se tenir chaud tous les trois dans ce petit lit 🙂

Petits-déjeuners agrémentés de produits locaux. C’est agréable et ça change des petits déjeuners très américanisés, ça fait plaisir ! Privilégier la qualité à la quantité. On se régale pendant que Denis, le propriétaire jovial et bavard, nous raconte l’histoire et la provenance de chacun des produits choisis. Un passionné, amoureux de l’authentique. (mention spéciale pour son pain brioché fait maison, délicieux avec du sirop d’érable et copieux)

Après avoir repris des forces, nous partons en Gaspésie (voir Article Parc de Forillon, notre coup de coeur!)

Au retour nous faisons une pause au Parc National de la Gaspésie, nous sommes le 11 octobre et nous nous rendons compte que beaucoup de chemins sont fermés à l’intérieur du parc. La basse saison (saison morte) a commencé ici et seulement un tiers du parc est ouvert aujourd’hui.

Nous sommes un peu déçus, surtout que le prix du parc reste le même. Pour en rajouter une couche, il y a un vent à décorner les boeufs (comme aurait dit papylain) et glacial ! Nous prenons notre courage à deux mains et sortons tout de même nos petits museaux de la voiture pour aller voir le lac aux Américains :

Allez, on l’avoue après notre ENORME coup de coeur pour le Parc Forillon, on a du mal à faire whaou ici. (on est devenu difficiles, parce que c’est quand même très beau ! Alors on ferme les yeux un coup, on laisse le passé derrière et on ouvre les yeux pour regarder comme un enfant le ferait. Avec un regard neuf. Et là on s’émerveille à nouveau. Merci mon Jules !

Nous reprenons la voiture et décidons d’explorer le Parc à fond :

D’autres couleurs et des points de vue qui nous éblouissent de nouveau.

Les arbres ont déjà perdus une grande partie de leur feuillage donnant des teintes différentes mais toujours aussi photogéniques.

L’avantage de la basse saison : On est seul au monde !

Après avoir baladé notre voiture dans le parc pendant plus d’une heure (parce qu’il faisait très très froid), nous avons fait demi tour afin de rentrer dans notre chambre au motel Le Pirate à Cap-Chat.

Nous avons roulé tout doucement, dans l’espoir d’apercevoir un orignal ou caribou, sait-on jamais…

Mais c’est la période des amours au Parc de la Gaspésie, donc ils sont loin et on ne voudrait pas troubler leur intimité! La nature est reine!

Après une bonne nuit au chaud, nous sommes repartis direction le Bas Saint Laurent, avant de retrouver nos amis à Lévis (à côté de Québec) .

Nous faisons une halte à la Pointe au Père (elle aussi fermée jusqu’au printemps) et admirons tout de même l’imposant sous-marin et le joli phare :

Nous prenons la petite route 132 pour longer le Saint Laurent que nous aimons particulièrement puisqu’elle nous offre de nombreux points de vue différents au fur et à mesure des kilomètres et nous fait passer par de nombreux petits villages pittoresques.

Nous faisons une halte TRES gourmande aux Trois-Pistoles à la Cantine d’amour (avec un nom pareil on était obligé d’y aller) et goûtons la vraie Poutine ! Celle qui te fait pousser une troisième fesse après la première bouchée ! Pour dire vrai, on s’est régalé et Jules a mangé son premier Pogo (saucisse briochée sur un bâtonnet).

Notre voyage au Québec commence à sentir doucement la fin. Nous partons retrouver nos amis à Lévis, puis nos amis à Montréal pour découvrir cette énorme ville. Cela va nous changer de notre belle immersion nature et nous sommes sûre que la Belle sera nous surprendre et nous émerveiller elle aussi à sa manière.

Nous voulions vivre une expérience proche de la nature au Québec pendant l’été indien et nous avons vécu bien plus, nos rêves ont été plus que comblés et notre soif de grands espaces Canadiens rassasiée. Les couleurs incroyables, des points de vues fantastiques, des animaux éblouissants et des rencontres épatantes.

 

Les Première fois de Jules :

  • Premier Pogo (saucisse briochée sur un bâtonnet)
  • Premier saut dans le temps (auberge des fiftees)

Nos Coups de Coeur :

  • Les couleurs de l’automne
  • Les phoques
  • Les routes avec vue sur les grands espaces

Côté Budget : 

  • 84 $ taxes et petits-déjeuners aux Rêves et Veillées
  • 63 $ taxes et petits-déjeuners au Pirate
  • 17 $ pour nous trois parc Parc (Bic et Gaspésie)
  • 30 $ les Poutines et Pogo pour nous 3
  • quelques courses pour 30 $

Budget largement respecté 🙂

Nos adresses et infos : 

 

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

3 pensées sur “Bas Saint Laurent & le Parc de la Gaspésie

    • 22 octobre 2017 à 18 h 38 min
      Permalink

      JE NE ME LASSE PAS D’admirer toutes ces merveilleuses photos vous allez dire que je me repete mais vous avez une chance incroyable réaliser ce reve et en plus tout les trois vous rayonner de bonheur c’est un veritable plaisir de vous admirer encore merci de nous permettre de voyager avec vous a trés bientot huguette

      Répondre
  • 15 octobre 2017 à 21 h 19 min
    Permalink

    J’attends tellement avec impatience vos récits et photos ! Merci de nous faire voyager. Pleins de bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *