Fjord Saguenay : Cabane en bois et Pourvoirie

En route pour le mythique fjord Saguenay !

Pendant la préparation de notre tour du monde, il faisait partie de ma Check-list des rêves à réaliser ! Je me sens comme une gamine qui trépigne à l’idée de voir mon premier fjord !
Même sentiment pour mon chéri d’ailleurs 🙂 
Notre première vue du fjord : L’anse Saint Jean 
Cette jolie petite crique nous offre notre première rencontre avec le Saguenay et soyons honnête on l’imaginait plus impressionnant ou plutôt on s’imaginait tout petit face à lui. (ça viendra par la suite !)
Mais nous aimons ces eaux bleues profondes, cette anse est mignonne, avec le village et la petite jetée.  
Après cette jolie halte, nous continuons notre route jusqu’au Cap Jaseux qui se trouve de l’autre côté de la rivière Saguenay. Le long de cette route, le fjord nous dévoile doucement ses autres facettes, chaque point de vue donne une autre allure à cette immensité. 
Toujours pas de randonnée aujourd’hui car ma vieille douleur au ménisque est toujours présente et je préfère être raisonnable et la laisser partir.
 Nous arrivons donc au Cap Jaseux vers 15h sans resa comme d’habitude !
La réceptionniste nous informe qu’il ne reste que des chalets en bois pour 6 personnes, plus cher du coup…tant pis on prend ! Au moins pour une nuit, car nous voulons absolument tester la cabane en Bois au Canada (mythique).
Ici c’est la cabane authentique et rustique : Pas d’eau et pas d’électricité, juste de bons gros rondins. 

Ce soir ce sera quadruple couches de vêtements et lueur de bougies et surtout feu de joie ! Le programme nous semble très enthousiasmant ! 
Changement de couches lavables Hamac en plein air

 

Pour aller jusqu’au bout du trip je retourne acheter de quoi faire un gros feu, des marshmallows et du sirop d’érable. 
Nous avons de quoi cuisiner à l’extérieur et j’ai prévu de faire un petit dessert à mes deux hommes.
Jules adore la cabane et explore son nouveau terrain de jeux. 
Une fois toutes les affaires posées, nous partons aux jeux pour enfants afin que Jules aussi puisse s’amuser. Faire de la tyrolienne, du toboggan, de la balançoire et même s’initier à l’escalade.

Quel bonheur de le voir s’épanouir ainsi.
Nous partons ensuite tous les trois faire une toute petite balade pour voir le beau fjord Saguenay (je ne sais pas si c’est l’effet cabane et nature, mais j’en oublie carrément mon appareil photo, les souvenirs seront donc dans nos têtes).
Ici le soleil se couche super tôt et à 19h il fait nuit noire. Donc on s’organise pour préparer à manger (installation du réchaud à l’extérieur et préparation du feu de bois). Pour la nuit, on prépare notre lit : Sac de couchages, draps de soie, couvertures, couches de vêtements…
On essaie le chauffage d’appoint prêté par le camping et là pas de bol, celui-ci ne fonctionne plus. Après plusieurs tentatives, on se résout à oublier cette source de chaleur. (« rhoo c’est le deuuxième défectueux c’te saiiison, z’êtes pas chanceuux«  nous ont-ils dit le lendemain à l’accueil du parc.) 
Bon ben pas de chauffage pour cette nuit. Va falloir se tenir chaud ! 
On sort les collants, les bonnets et les gants pour bien s’emmitoufler le moment venu.
Je me lance dans la grande cuisine…ce soir ce sera pâtes (enfin réchauffe de celles préparées chez Huguette).
Pendant ce temps mon chéri allume un joli feu puis coupe et taille deux branches d’arbre qui feront office de pics pour nos marshmallows. 
Donc pour commencer les festivités ce sera marshmallows autour du feu.

Un côté vacances de gosses, retour aux sources et aux joies simples et enfantines. 
Que du bonheur, le feu nous réchauffe et ces petits gourmandises nous régalent. 

Ensuite comme prévu, grande gastronomie avec les petites coquillettes au fromage (Jules adore ça).
En dessert, bananes chaudes au sirop d’érable sur un lit de pain complet ! Délicieux et agréable de manger chaud par ce froid si mordant.
Nous sommes repus et bien réchauffés pour la nuit à venir. 

Nous profitons de la chaleur et de la lumière de notre feu jusqu’au bout, tous les trois assis tout prêt des flammes et des braises, puis lisons une petite histoire à Jules. Un très bon moment.
Une soirée unique, authentique, comme on l’imaginait dans nos rêves de petits Robinson canadiens. 
Bon il est 19h30, il fait trèèèèès froid !!! On met nos 4 couches de vêtements, les sacs, deux couvertures et…on a toujours FROID ! 

Les endroits non couverts sont immédiatement attaqués, mordillés, piqués par les attaques sournoises du froid !

Tout d’un coup la cabane dans les Bois on trouve ça moins cool…
On finit donc pas mettre nos bonnets, gants et autres paires de chaussettes et on se colle tous les trois pour se tenir chaud. 
Ohhhh la nuit va être longue j’ai l’impression… 
Deux heures plus tard, Jules dort et le papa aussi… et voilà qu’il me vient l’envie de faire pipi (gros gros soupir !). 
Rien que l’idée de m’extirper des couettes et de mes 6 couches pour aller dehors me semble insurmontable, voire suicidaire !
Après avoir bien procrastiné, n’y tenant plus, je finis par sortir. Mes fesses ont pris un bon coup de frais ! 
Frissons garantis mais beau clair de lune ! 
Pour le reste de la nuit, la chaleur humaine a fait son effet et nous dormons enfin comme des bébés (c’est à dire réveillés toutes les deux heures). 
7h du mat Jules tout sourire, nous montre la porte. Allez hop hop hop les parents, il fait jour, on sort ! Les premiers rayons du soleil sont vraiment les bienvenus. 
Café, bibi et petit déj’dehors autour d’un bon gros feu et la nuit un peu trop rustique est déjà oubliée. Qu’il est bon de vivre dehors, les écureuils jouent à cache-cache avec Jules et les oiseaux nous chantent des jolies chansons pour un réveil tout en douceur. Le pied intégral. 
Nous avons adoré cette expérience assez spartiate, par contre nous avons trouvé cela beaucoup trop cher ! 100$ CA la location + 30$ CA pour le bois, les chamalows et le sirop d’érable pour la soirée. 
C’est un prix luxe pour une expérience Robinson (pour le même tarif on peut avoir une chambre lit double chauffée avec salle de bain privée, télévision câblée et wifi), mais bon c’est une belle expérience. 
Par contre nous le conseillons vraiment l’été et être au moins 6 personnes pour rentabiliser le prix. De plus ils ont un super parcours d’aventures, plein de randonnées, d’activités sportives possibles, bref de quoi passer de superbes vacances en famille.
Guillaume a adoré mais a tranché et décidé : Ce soir on dort au chaud ! 
Avant de partir nous demandons à l’accueil quel est le plus beau point de vue sur le fjord et elle nous conseille la Pourvoirie du Cap Au Leste. 
En route. Et quelle route !!! Plus de 10 km de routes chaotiques voire défoncée. La beauté sait se faire désirer ! 
À l’arrivé nous en avons le souffle coupé et avons enfin cet effet whaouh pour le fjord ! Juste magique, tout simplement incroyable ! La rencontre des eaux salées et douces, le ciel bleu, les falaises, les arbres à perte de vueUn vrai jardin d’éden. 
Nous avons un énorme coup de cœur et on décide de prendre un café sur leur terrasse avec cette somptueuse vue imprenable.  
Pendant ce temps, Guillaume file à la réception pour connaître le prix de la nuit et savoir s’il y a ENCORE de la place pour ce soir.
Banco ! La réceptionniste, Sabine, une ancienne tourdemondiste française qui s’est installée ici après un coup de cœur, nous fait un super prix pour une nuit car après c’est complet (décidément on a beaucoup de chance avec nos rencontres) et en plus nous promet de nous envoyer ces bons plans sur Hawaii (notre prochaine destination).
Nous sommes aux anges et savourons cet instant magique ! 
On a tout simplement envie de rester là et de contempler encore et encore.

Nous décidons de faire une petite marche d’une heure avec vue sur le phare (mon genou se remettant doucement).
L’événement du jour pour les locaux et les touristes c’est le passage du Queen mary 2 au milieu du fjord en fin de journée (impressionnant de voir sa majesté traverser le fjord si fièrement, surtout après l’avoir vue à quai à Québec). 

On a beau dormir dans un lieu plutôt luxe on se cuisine toujours des pâtes au réchaud dans la chambre (faut dire qu’on a acheté un gros paquet pour pas cher) C’est aussi ça le voyage pour nous ! 
Lessive dans la douche, vaisselle dans le petit lavabo et on profite de cette bonne literie douillette et d’avoir bien chaud !!! 
Le lendemain, nous profitons du petit déjeuner gargantuesque avec vue sublissime ! 
On aurait adoré rester plus longtemps mais aucune annulation, c’est le jeu du « dernière minute ». 
Nous avions lu et entendu qu’à cette période de l’année il ne servait à rien de réserver et bien pour le moment notre bilan est à l’inverse et nous décidons de changer de technique pour la suite de notre voyage au Canada. On étudie, compare et on réserve pour être sûr d’avoir les meilleurs prix et rester dans notre budget.
Nous quittons le Cap Au leste et faisons escale à Sainte Rose du Nord puis à l’Anse de roche. Deux lieux spectaculaires aussi, avec vue merveilleuse sur le fjord, cette fois-ci au niveau de l’eau. On se sent petits face aux impressionnantes parois rocheuses. Le vent est glaçant mais on le surmonte pour le spectacle grandiose. 

Prochaine destination, trois nuits à Tadoussac pour se poser un peu et voir peut-être les mammifères marins depuis la terre. On croise les doigts.

Les premières de Jules :

  • Première nuit en cabane
  • Premier feu dehors
  • Premier marshmallow
  • Premier sirop d’érable

Notre Coup de Coeur :

  • Sans surprise, le CAP AU LESTE et sa vue de fou !
  • Le Fjord Saguenay qui est à ce moment du voyage notre endroit préféré du Québec

 Côté budget :

  • Hébergement pour les 2 nuits :
– 100 $ / nuit en cabane au Cap Jaseux avec taxes
– 145 $ / nuit en chambre avec sdb et petit-déjeuner et taxes au Cap au Leste
  • Nourriture et matériel : 113 $
Budget au-dessus du prévisionnel (le 2ème jour), soit :
166 $ CA pour le samedi au Cap Jaseux (avec location voiture inclus)
190 $ CA pour le dimanche au Cap au Leste (toujours avec la location)

Nos adresses et infos :

Cabane en bois, hébergement insolite au Cap Jaseux
La Pourvoirie du Cap au Leste

LeMondeselonJules

Tour du Monde en famille avec notre fils Jules de 20 mois. Un voyage pour s'émerveiller et grandir ensemble autour du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *